-- -- -- / -- -- --
Nationale

Duel à distance

Duel à distance

Ce sera un duel à distance que se livreront les partis du pouvoir et ceux de l’opposition à l’occasion de la célébration du 24 février, marquant la nationalisation des hydrocarbures.

Tous les chefs politiques de la CNLTD, Mohcene Bellabès du RCD, Soufiane Djilali de Jil Jadid, Abderrezak Mokri du MSP, Ali Benflis de Talaiat Houriyet et le leader d’Ennahda, les personnalités nationales telles que l’ancien Chef du gouvernement, Ahmed Benbitour, l’ex-ministre de la Communication, Abdelaziz Rahabi seront au rendez-vous aujourd’hui à midi à la Grande-Poste pour un sit-in des plus indécis.

Déjà les autorités ont pris les mesures en entamant depuis hier des travaux de rénovation de certains immeubles alentours, travaux suspendus pourtant depuis quelques mois. Cette journée sera marquée par la visite du président kenyan Uhuru Kenyatta.

En plus de l’action dans la capitale, les animateurs de la CNLTD vont se rendre dans les différentes wilayas du pays et plus particulièrement à In Salah pour soutenir les manifestations anti-gaz de schiste. Ce sera un test grandeur nature de la CNLTD dont elle risque de ne pas sortir indemne si elle échoue à mobiliser les foules.

Les partis au pouvoir à la rescousse du gouvernement

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, aura lui aussi fort à faire pour convaincre les manifestants de Ouargla du bien fondé de la politique de son gouvernement.

Pour désamorcer la crise et couper l’herbe sous les pieds des partis de l’opposition qui mènent depuis des jours une campagne féroce contre le gouvernement sur la question du gaz de schiste, le Premier ministre ira visite aujourd’hui le complexe pétrochimique d’Arzew avant d’aller aussitôt à Hassi Messaoud pour tâter le pouls de la population locale. Sellal entend rassurer la population sur les réserves du pays en hydrocarbures mais aussi essayer de les convaincre que l’exploitation du gaz de schiste objet d’une grosse polémique n’est pas pour demain. 

Des manifestants qui ne se feront pas prier pour lui crier leur opposition au gaz de schiste.
Mais au-delà du gaz de schiste, il s’agit assurément d’un duel politique entre le pouvoir et l’opposition, engagés dans un dialogue de sourds depuis des mois.

La rue va-t-elle trancher pour l’une des deux parties ? Les partis proches du pouvoir ne vont pas rester en marge de cette journée hautement symbolique. Ils ont prévu eux aussi des actions de sensibilisation auprès de la population pour expliquer le bien fondé de cette décision de recourir au gaz de schiste. Ainsi Amar Saâdani, SG du FLN est annoncé au complexe d’El Hadjar de Annaba.

Le RND lui aussi entend peser de son poids sur cette question et sur d’autre sujets brûlants du moment. Le RND, dont plusieurs cadres du parti, sont présents dans toutes les structures de la centrale syndicale, participera à toutes les festivités programmées par la Centrale syndicale.

Quant à la secrétaire générale du PT, Louisa Hanoune, elle sera présent à Hassi R’mel pour marquer sa participation aux festivités aux côtés du SG de l’UGTA. Amara Benyounès et Amar Ghoul prendront part eux aussi à ces festivités du 40e anniversaire de l’UGTA.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email