-- -- -- / -- -- --
Op-Ed

Du pouvoir des juges

Lors d’une cérémonie à l’occasion de son installation, le nouveau procureur général d’Alger, Monsieur El Hachemi Brahmi, a insisté sur les orientations du nouveau Code pénal en mettant en demeure ses subordonnés d’appliquer à la lettre l’esprit réformateur des derniers amendements.

On ne pourra pas, ici, passer en revue les différents aspects juridiques auxquels a fait allusion le haut magistrat, mais il est essentiellement question de droits de l’homme, de respect scrupuleux de la présomption d’innocence et des droits à la défense du justiciable.

En prévenant l’appareil judiciaire sous son autorité de son intransigeance en cas de bavure ou de non application stricte de la loi, Si El Hachemi a pu rassurer l’assistance sur la détermination du département de Tayeb Louh quant à la consécration inéluctable de l’Etat de droit en Algérie.

Quoi qu’en pensent les plus sceptiques et malgré des procès aux larges échos médiatiques visiblement ratés aux yeux de l’opinion publique, le citoyen lambda sera désormais mieux prémuni contre l’abus de pouvoir qui noue l’estomac de tous ceux qui ont eu la mésaventure de subir l’arrogance et le mépris de certains juges ou procureurs obtus.

En ce sens, l’autocritique implicite qui transparaît dans le discours d’investiture du nouveau PG d’Alger est la vraie garantie d’une transformation profonde et déterminée de l’exercice de la justice dans notre pays.

La mutation, quasi génétique, se basant sur une soif démocratique partagée par l’ensemble des Algériens de cette nouvelle génération de femmes et d’hommes de loi, mal formée certes, mais au diapason universel en matière de conception des droits et des devoirs des justiciables.

II restera bien entendu des brebis galeuses, des corrompus et des corrupteurs, des coups de téléphone du pouvoir politique qui buteront tous contre la nouvelle mentalité dominante et l’informatisation généralisée des jugements, audiences et autres articulations de nos cours et tribunaux.

En effet, les juges trop longtemps sous la pression, vont se réapproprier le pouvoir que la Constitution leur octroie.En s’imposant aussi les limites fixées par le droit.Verdict dans les mois qui viennent…

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email