-- -- -- / -- -- --
Nationale

Dr Mansouri : «La liste que je conduis comprend des candidats intègres»

Dr Mansouri : «La liste que je conduis comprend des candidats intègres»

Le Dr Mansouri a annoncé officiellement sa candidature aux élections locales prévues pour le 23 novembre prochain. Il part à la conquête de l’APC de Béjaïa sur une liste indépendante « Ensemble pour Béjaïa ».

L’annonce a été faite devant un parterre de journalistes et de personnalités connus dans la commune de Béjaïa, dont deux députés, Braham Benadji (indépendant) et Zina Ikhlef du (RPR) ainsi que de nombreuses personnalités issues du monde associatif, économique, syndical, etc.

« Notre objectif est d’accompagner les citoyens à se réapproprier leur ville, à participer à son épanouissement et à la reconfiguration de l’espace qui est le sien », a-t-il déclaré.

Passant en revue les potentialités de la ville, le candidat a affirmé : « La liste que je conduis comprend des hommes et des femmes intègres, dénués de tout opportunisme, avec pour objectif d’extraire cette ville des desiderata de ces caciques des élections ». Une flèche décochée vers les partis politiques parmi lesquels le RCD, dont il était militant et cadre par le passé.

Il convient de souligner que cette liste est le fruit d’une d’alliance avec une autre liste « Alternative citoyenne », représentée par Hamid Achouri, classé en seconde position.

Le Dr Mansouri, natif de Béjaïa et chirurgien de formation, a eu à occuper avec brillance le poste de directeur de la santé et de la population à Béjaïa avant d’être nommé directeur du CHU de Tizi Ouzou, puis d’être à la tête de la Pharmacie centrale des hôpitaux.

Le candidat indépendant a assuré vouloir « rendre à cette digne cité ce qu’elle a donné comme grands hommes, son espace de culture et de science, par sa beauté inouïe, vous rendre, à vous, l’espoir de pouvoir vivre un jour dans une cité propre et sécurisée ».

Et d’ajouter : « Nous avons nourri en vain, à chaque nouveau mandat, l’espoir de voir un programme de développement qui puisse sortir notre cité du marasme qui l’habite depuis des années ».

Il a également relevé avec amertume « la faillite qui a entouré les différents mandats depuis les deux dernières décennies suite à la dégradation de tous les indicateurs permettant l’épanouissement d’une ville ».

« Le malvie de nos citoyens, une urbanisation anarchique, le délabrement du mobilier public, l’hygiène désastreuse, les chaussées délabrées, un environnement et les écosystèmes dénaturés, un réseau d’eau potable vétuste, un réseau d’évacuation des eaux usées dépassé, un littoral délaissé, des écoles non entretenues, des espaces pour jeunes non existants » sont autant de facteurs qu’il a énumérés pour expliquer la raison pour laquelle il compte prendre part au scrutin du 23 novembre prochain.

Le but de sa candidature, selon lui, « est d’accompagner les citoyens à se réapproprier leur ville, à participer à son épanouissement et à la reconfiguration de l’espace qui est le sien ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email