Dr Kaidi, spécialiste en maladies infectieuses, EPH de Boufarik : "Malgré l’accalmie on se prépare" – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Dr Kaidi, spécialiste en maladies infectieuses, EPH de Boufarik : « Malgré l’accalmie on se prépare »

Dr Kaidi, spécialiste en maladies infectieuses, EPH de Boufarik : « Malgré l’accalmie on se prépare »

Le nombre de cas de contamination au coronavirus s’est stabilisé depuis octobre dernier, cependant, les établissements de santé de la wilaya de Blida ont décidé de prendre leurs précautions en prévision d’une quatrième vague. Les épidémiologistes ont d’ailleurs mis en garde la population à cet effet.

Lors d’une  virée effectuée à l’hôpital Faubourg de Blida et l’EPH de Boufarik, on s’est  arrêté sur l’état de satisfaction constaté tant chez le personnel que chez les médecins, contrairement aux fausses rumeurs diffusées sur les réseaux sociaux concernant l’existence d’un nouveau variant. Le nombre de patients contaminés au service Covid-19 ne dépasse pas une vingtaine au niveau de l’hôpital Faubourg et huit à l’hôpital de Boufarik.

Tous les patients sont pris en charge, contrairement à la période très difficile qu’ont vécue ces deux hôpitaux pendant plusieurs jours, lorsque ces derniers affichaient complet et que les décès se comptaient par dizaine par manque d’oxygène. Cette accalmie confirme l’amélioration de la situation épidémiologique à Blida.

Les hôpitaux de la wilaya de Blida ont en effet passé plus d’une semaine au cours de laquelle un nombre très restreint de patients ont été reçus et pris convenablement en charge après avoir mis à disposition des générateurs d’oxygène, et ce grâce aux efforts concertés et à une démarche de solidarité à laquelle ont contribué hommes d’affaires et collectivités locales. «Le nombre d’admissions montre la stabilité de la situation épidémiologique au niveau de l’hôpital de Boufarik. La situation est calme. D’ailleurs, la direction profite de cette accalmie pour faire des travaux, qui sont en cours dans les services, mais cela ne nous empêche pas de nous préparer à une 4e vague de contamination qui se profile à l’horizon, comme ce fut le cas dans plusieurs pays d’Asie et d’Europe.

Aussi, la vigilance est de mise. Par le biais de votre journal, j’appelle tous nos frères et sœurs citoyens, à aller se faire vacciner afin d’arriver à au moins 70, voire 75% de la population active.

C’est le seul moyen de diminuer la propagation de ce virus, mais surtout les décès. On ne veut pas revivre ce que nous avons vécu récemment. Que tous les citoyens fassent preuve de civisme et de citoyenneté», a déclaré le Dr Kaidi. Notre intervenant a appelé également à la nécessité de respecter les mesures sanitaires afin d’obtenir une immunité collective qui puisse garantir un retour à la vie normale.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email