-- -- -- / -- -- --
Culture

Doctorat Honoris Causa pour Amar Belkhodja

Doctorat Honoris Causa pour Amar Belkhodja

L’Université Ibn Khaldoun de Tiaret a honoré, ce lundi 20 février, l’écrivain-journaliste et historien Amar Belkhodja en lui attribuant le Doctorat Honoris Causa, en reconnaissance pour ses recherches sur l’histoire de l’Algérie.

Une cérémonie a été organisée à cette occasion à la bibliothèque centrale de l’Université en présence de professeurs de plusieurs universités du pays qui ont été unanimes à reconnaitre le capital savoir et les écrits historiques réalisés par cet historien.

Les intervenants ont estimé que Amar Belkhodja, qui n’était pas académicien, a réussi à lever le voile sur de nombreux faits historiques et crimes commis par le colonialisme français contre le peuple algérien.

Plusieurs personnalités ont assisté à la cérémonie dont l’ancien ministre Kamel Bouchama et le président du Conseil national des arts et des lettres, Abdelkader Bendaamache. Amar Belkhodja a indiqué, à l’APS, qu’il avait puisé dans les documents du mouvement national pour rédiger des biographies de personnalités nationales et aborder des faits qui se sont déroulés entre les années 1920 et 1950 du siècle dernier.

L’historien a ajouté qu’il a également utilisé des documents des archives nationales et des témoignages de personnes ayant vécu les événements et connu des personnalités, et ce, pour produire quelque 33 ouvrages historiques, en plus de ses articles de presse qu’il avait rédigés durant ses 25 ans de carrière au journal El Moudjahid.

Dans ce cadre, 15 ouvrages et articles de presse de Amar Belkhodja ont été utilisés comme références par des historiens algériens et étrangers.

Des ouvrages qui se trouvent actuellement dans 20 bibliothèques françaises, a indiqué le directeur de la bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe à Paris, Tayeb Ould Laroussi, lors de la cérémonie.

A signaler que les travaux et les œuvres de Amar Belkhodja ont fait l’objet d’un débat lors d’une rencontre qui a regroupé, dimanche, des enseignants des universités de Tiaret, Tlemcen, Mostaganem, Sidi Bel-Abbes, Alger et Médéa. Né le 16 novembre 1941 à Frenda (Tiaret), Amar Belkhodja a travaillé comme journaliste à El Moudjahid entre 1970 et 1995.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email