-- -- -- / -- -- --
Digital Space

Djezzy organise le premier forum du paiement mobile

Djezzy organise le premier forum du paiement mobile

L’opérateur de téléphonie mobile Djezzy a organisé hier à en partenariat avec l’Association Mondiale des acteurs du GSM (GSMA) le premier forum sur le paiement mobile.

L’objectif de ce forum est de vulgariser le système du paiement mobile « Mobile money », son cadre réglementaire, les rôles des différents acteurs et les études de cas d’économies similaires, en mettant particulièrement l’accent sur les modèles opérationnels de ce moyen de paiement moderne.

L’événement a permis aux différents acteurs du secteur de la téléphonie mobile et des banques pour débattre de la mise en œuvre du paiement mobile en Algérie, et suite au lancement récent du paiement électronique en octobre dernier qui enregistre déjà plus de 5000 transactions. 

« Djezzy a pris l’initiative d’organiser ce séminaire en invitant tous les acteurs activant dans ce domaine afin de marquer sa contribution à la vulgarisation de l’utilisation des moyens de paiements modernes dans le cadre de la politique du Gouvernement » a déclaré le président exécutif de Djezzy Vincenzo Nesci en ouverture du forum.

Le paiement mobile est annoncé pour 2018 en Algérie, un laps de temps où les opérateurs, doivent mieux sensibiliser les consommateurs ainsi que les acteurs du secteur du commerce sur l’importance de l’usage de ce nouveau service.

« Le transfert d’argent de mobile à mobile s’est particulièrement développé dans les pays émergents où notre actionnaire VimpelCom a une solide expérience notamment au Pakistan et au Bangladesh.

Différents types de transactions sont devenus accessibles via la téléphonie mobile. C’est cette expertise que nous comptons mettre à la disposition de nos 16 millions d’abonnés et futurs abonnés une fois les textes réglementaires publiés » a affirmé le premier patron de l’opérateur mobile.

Le rechargement prépayé est déjà une forme de paiement mobile. Mais ce dernier va aller au-delà permettant rapidité et mobilité pour l’utilisateur et économie en coûts de transaction ; produit d’appel assurant la fourniture de services et pénétration de nouveaux marchés pour le fournisseur du service qu’il soit opérateur de téléphonie mobile ou d’institutions financières.

En Algérie, le boom de la téléphonie mobile est, sans doute, un coup d’accélérateur qui aidera à l’émergence de l’économie numérique pour laquelle nous contribuons à travers la mise en place d’un écosystème digitale et le soutien apporté aux jeunes porteurs de projets innovants.

Le « Mobile Money » n’est pas lié à un compte bancaire, c’est un compte électronique lié à un numéro de téléphone portable, et on peut l’utiliser pour acheter n’importe quoi ou régler ses factures. Cette solution repose sur des technologies USSD et STK qu’on retrouve sur les téléphones d’aujourd’hui.

S’il existe un continent où le paiement mobile est roi c’est bien en Afrique. Lancée au début de 2007 par plusieurs opérateurs, cette technologie a séduit des pays émergents, qui n’ont pas vraiment une bonne infrastructure bancaire. Au Kenya 66% des transactions se font par mobile.

Mercredi les opérateurs mobiles se livrent une lutte sans merci pour gagner la bataille du paiement mobile. Selon une étude de la GSMA, le Mobile Money compter actuellement plus de 103 millions d’utilisateurs actifs dans le monde. L’Algérie, avec ses 43 millions d’abonnés de téléphonie mobile dont 16 millions abonnés à l’internet mobile, constitue un énorme gisement pour le paiement mobile.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email