-- -- -- / -- -- --
Nationale

Djerad rassure la population et le personnel médical

Djerad rassure la population et le personnel médical

C’est une visite très symbolique que le Premier ministre a effectuée ce lundi dans cette région.

L’occasion pour lui de délivrer des messages de solidarité, de soutien à la population et au personnel médical, ainsi que des messages politiques. Pour Djerad il fallait rassurer, à un moment où la pandémie ne cesse de faire des victimes.

Le Premier ministre, en se rendant hier à Blida, principal foyer infectieux en Algérie, en a profité de pour montrer que le gouvernement, comme les personnels de santé, est en première ligne dans le combat contre cet ennemi invisible.

Mais Abdelaziz Djerad a préféré commencer par des mots de compassion et de soutien à l’endroit des habitants de la wilaya de Blida, qui est sous confinement absolu, leur disant « qu’ils sont dans le cœur de tous les Algériens » et les remerciant « pour leur compréhension », quant aux contraintes qui leur sont imposées.

Le Premier ministre a assuré que l’Etat assurera tous les moyens de prévention et de protection à l’ensemble des personnels de la santé.

Après avoir pris connaissance des conditions de prise en charge des personnes atteintes de coronavirus au nouveau service de réanimation de l’hôpital Frantz-Fanon et observé une minute de silence à la mémoire des personnes décédées, à l’instar du conducteur d’ambulance de l’hôpital de Boufarik et du Professeur Ahmed Mehdi décédé hier matin, Djerad a souligné que “l’Etat assurera tous les moyens de prévention et de protection aux personnels de la santé”.

Affirmant que les praticiens spécialistes de chaque wilaya seront dotés de tous les moyens, il a déclaré que “la préservation de la sécurité et de la santé des personnels de la santé publique et privée est non seulement une nécessité mais également un axe principal dans la stratégie de l’Etat face à la pandémie du coronavirus”.

Le Premier ministre, qui était accompagné des ministres de l’Intérieur et des Collectivités locales et de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, respectivement Kamel Beldjoud et Abderrahmane Benbouzid, a tenu à exprimer ses remerciements et ses encouragements à tous les personnels de la santé qui luttent, avec force et détermination, pour protéger les citoyens et sauver les vies de ceux qui sont en danger.

“Vous êtes réellement l’armée sanitaire de l’Algérie qui, grâce à Dieu, vaincra cette pandémie”, a déclaré. Djerad à l’adresse tous les personnels de la santé, exhortant leur nationalisme qui n’a d’égal, a-t-il dit, que “le professionnalisme des membres du corps médical, privé et public, pierre angulaire de notre système sanitaire”.

“Je peux vous affirmer, sans exagération aucune, que vous êtes les lignes de défense arrière du système de santé dans notre pays”, a-t-il lancé à l’adresse des professionnels de la santé, affirmant que l’Algérie avait besoin de leur détermination et de leur dévouement pour faire face à cette pandémie.

A ce propos, le Premier ministre a transmis aux professionnels de la santé un message verbal du président de la République.

Les services de sécurité ont eu droit à leur part de reconnaissance de la part du Premier ministre, saluant leurs interventions massives « contre ceux qui veulent profiter de la conjoncture actuelle pour affaiblir davantage le pouvoir d’achat des citoyens ».

Avec une tonalité plus politique, le Premier ministre fait référence à « la situation financière difficile du pays, du fait de la chute brutale des cours pétroliers », mais assure que « l’Etat algérien n’abandonnera aucune

famille, où quelle se trouve sur le territoire algérien », et annonce même « un dispositif d’aide aux familles aux faibles revenus ».

Abdelaziz Djerad évoque aussi la tension sur les produits alimentaires et le rush des Algériens pour faire le plein de provisions chez eux, soulignant qu’il comprenait cette attitude, observée aussi dans d’autres pays.

« Il n’y a pas de crise ravitaillement, malgré les afflux massifs des Algériens sur les magasins ; notre pays est à l’abri des besoins alimentaires à court et à long terme ; l’Etat est capable d’assurer l’alimentation à tous ses enfants », promet-il.

Par ailleurs, le Premier ministre a affirmé, depuis Tipasa, l’impératif de l’exploitation de produits agricoles alternatifs pour consacrer un équilibre entre les produits du secteur.

“Le programme du président de la République prescrit la nécessité de l’exploitation de produits agricoles alternatifs tels que le maïs, la betterave sucrière, et les graines oléagineuses, pour consacrer une sorte d’équilibre entre les différent produits agricoles”, a souligné le Premier ministre lors de son inspection du silo de stockage des céréales d’Ahmer El Aïn, relevant de l’Office algérien interprofessionnel des céréales(OAIC).

S’adressant au directeur général de l’OAIC, il lui a recommandé de “recourir à d’autres types de produits agricoles avec un développement progressif de la production, pour réduire les importations de blé, qui coûtent des milliards de dollars”, a-t-il observé.

Estimant, en outre, que l’Algérie “dispose de ressources qui lui permettent d’encourager les agriculteurs dans ce sens, notamment dans les Hauts Plateaux et au Sahara, dans le but de réduire la facture d’importation en devises en cette période caractérisée par un recul des cours des produits pétroliers”, a-t-il relevé.

Pour Djerad, “c’est une opportunité pour nous de recourir au produit national, car il est à la base de l’indépendance économique. La sécurité alimentaire passe par ces mesures et décisions qui mettront l’Algérie à l’abri de la dépendance aux hydrocarbures”, a-t-il soutenu.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email