Djerad : ” Améliorer le pouvoir d’achat” – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Djerad : ” Améliorer le pouvoir d’achat”

Djerad : ” Améliorer le pouvoir d’achat”

L’amélioration du pouvoir d’achat des travailleurs constitue un objectif pour le gouvernement. Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, l’a affirmé à l’occasion de la Journée internationale des travailleurs.

«Notre objectif est d’améliorer le niveau de vie et d’augmenter le pouvoir d’achat des travailleurs et travailleuses. Cela en dépit des défis économiques auxquels nous sommes confrontés», a écrit le Premier ministre sur sa page Facebook, félicitant les travailleurs algériens à l’occasion de la fête du travail.

«La fête du travail est une halte de reconnaissance envers des hommes et des femmes qui veillent à préserver les capacités de production malgré les conditions difficiles», a-t-il précisé, reconnaissant l’engagement et l’adhésion des travailleurs à la démarche de développement économique. Ce message du Premier ministre intervient au moment où le monde du travail traverse des moments difficiles en raison de la crise économique que traverse le pays.

Une crise économique qui a été aggravée par la crise sanitaire du coronavirus. La crise sanitaire a en effet eu ses conséquences sur l’emploi. En dix mois, l’épidémie de coronavirus a entraîné la perte de 500 000 emplois en Algérie.

Les secteurs les plus touchés sont ceux des services de base (restaurants et cafétérias), qui emploient beaucoup de travailleurs, et celui du BTPH, selon une étude préliminaire sur les conséquences économiques et sociales de l’épidémie du coronavirus. Ceux qui ont toujours un poste d’emploi se plaignent de leurs conditions sociales principalement.

Le pouvoir d’achat des travailleurs s’est érodé ces derniers temps. La dévaluation du dinar et la hausse des prix des produits ont fait que le pouvoir d’achat des Algériens enregistre une chute libre. Mohamed Benazzouz, enseignant universitaire et expert en économie, estime que «34% des travailleurs algériens sont menacés de pauvreté».

Lors d’une journée d’étude sur le pouvoir d’achat, organisée il y a quelques jours par la Confédération des syndicats algériens (CSA), l’expert avait invité les syndicats présents à la rencontre à aller au-delà de la revalorisation salariale dans leurs revendications, d’autant que c’est toute la politique sociale et économique qui est à revoir.

Les syndicalistes présents à cette rencontre ont, pour leur part, exprimé leur inquiétude quant à la détérioration du pouvoir d’achat des travailleurs. C’est le cas de Messaoud Boudiba, porte-parole du CNAPEST, qui considère que le dossier du pouvoir d’achat est une urgence nationale. «Les travailleurs sont dans la précarité», a-t-il indiqué, affirmant que les salaires qui pouvaient suffire 15 à 20 jours ne tiennent plus que 8 à 10 jours.

Une situation qui révolte ces travailleurs qui sont montés au créneau. Les semaines passées, des mouvements de grève ont été enregistrés dans plusieurs secteurs d’activités. Les travailleurs de plusieurs secteurs (commerce, santé, éducation, poste…) ont eu à recourir à la grève pour faire entendre leur voix.

Si les syndicats qui ont chapeauté ces mouvements ont exprimé des revendications propres à leurs secteurs respectifs, ils réclament surtout la protection du pouvoir d’achat des travailleurs.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email