-- -- -- / -- -- --
Nationale

Djamel Benhamouda grand favori au poste de SG

Djamel Benhamouda grand favori au poste de SG

C’est demain que le comité central du parti du Front de libératio nationale (FLN) va reprendre, pour la deuxième fois en l’espace d’une semaine, ses travaux en session extraordinaire. Cette fois, il s’agira achever l’opération concernant l’élection d’un nouveau secrétaire général après un premier échec mardi dernier.
Les organisateurs ont obtenu l’autorisation de la wilaya d’Alger pour la tenue de la réunion du CC au Centre international des conférences “Abdellatif-Rahal” de 8h à 22h. Le nombre des participants oscillera entre 400 et 500.
La session extraordinaire du comité central du parti du FLN avait décidé, lors de sa réunion la semaine dernière, de reporter l’élection du nouveau secrétaire général, en maintenant la session ouverte conformément aux statuts du parti qui prévoient une période allant de 15 à 30 jours pour la reprise des travaux de la session consacrée à l’élection d’un nouveau secrétaire général à la tête de cette formation politique.
Mardi dernier, les travaux avaient enregistré de vives tensions et altercations entre les membres au sujet des anciennes figures rejetées par le peuple. Des voix se sont élevées pour réclamer l’accompagnement des revendications populaires par un renouvellement du parti à travers l’élection de personnalités “aptes à remettre le parti sur la bonne voie”.
Au total douze noms figurent sur la liste préliminaire des candidats, notamment Kharchi Ahmed, Djamel Benhamouda, Ali Seddiki, Mohamed Djellab, Saïd Bouhadja, Mustapha Mazouzi, Abdelhamid Si Afif, Saïd Bedaïda, Mohamed Djemaï, Aboul-Fadl Badji, Hocine Khaldoun et Fouad Sebouta.
Parmi ces figures, il semble que la personne de Benhamouda Djamel est mieux acceptée par les membres du CC, et aussi bien perçue par la base et l’encadrement du vieux parti.
Lors de la dernière réunion, les tensions et les accrochages ont commencé quand certains membres étaient scandalisés par la candidature d’anciens apparatchiks du FLN, des dinosaures, qui ont géré les affaires du parti et furent même des responsables dans les appareils étatiques depuis plus de 20 ans. L’évocation de certains anciens et actuels députés et sénateurs avait ravivé la colère des membres du CC, qui ont ouvertement clamé une révolution blanche au sein du FLN.
Déjà, certains cadres du FLN prévoient la mise en place d’une commission spéciale, chargée uniquement de faire la chasse aux anciens responsables du parti qui ont causé du tort au FLN et à la réputation de vrais militants. Opération mains propres qui pourrait aller jusqu’à faire le procès de ces anciens pontes du système et qui n’ont rien apporté au FLN, selon les dires de ces cadres.
Il s’agirait de dénoncer les agissements antérieurs de ces anciens responsables, qui sont accusés principalement dans des affaires de corruption. Des dossiers sont en cours de traitement par la justice et qui risquent d’éclabousser davantage le parti.
Benhamouda Djamel, en cas de victoire éclatante et sans bavures lors de ces élections, promet un Bureau politique « propre », rajeuni, moderniste et ouvert à des compétences issues du peuple. Intègre et honnête, homme à principes, il semble avoir tous les atouts pour engager le FLN dans un vrai assainissement organique et moral.
Mohamed Kouini

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email