-- -- -- / -- -- --
Nationale

Djaballah sceptique sur la tenue du scrutin

Djaballah sceptique sur la tenue du scrutin

De son côté, le président du Front pour la justice et le développement (FJD-Adala) Abdallah Djaballah a estimé que la poursuite d’une forte contestation populaire dans la rue pourrait amener l’armée à reporter le scrutin présidentiel prévu le 12 décembre prochain.

Dans un entretien accordé cette semaine au magazine Jeune Afrique, il a expliqué que « si la contestation reprend massivement, il est fort probable que l’armée ajourne le scrutin ». Selon le président du FJD, il y a deux scénarios possibles pour l’élection présidentielle du 12 décembre prochain. Le premier scénario est que « le pouvoir peut, sous la direction de l’institution militaire, réussir à organiser le scrutin, comme cela a été le cas en 1995. Dans ce cas, le système actuel restera en place et le peuple poursuivra sa révolution, soutenu par les forces du changement, jusqu’à la réalisation de ses revendications ». Le second scénario, selon Djaballah, est que « le hirak peut aussi se renforcer et imposer ses solutions. Et il y a beaucoup d’indices qui vont dans ce sens. Depuis quelques vendredis, la mobilisation monte en cadence.

Le 4 octobre en particulier, le mouvement a pris de l’envergure, que ce soit dans la capitale ou dans de nombreuses autres régions du pays. Si les événements se poursuivent à ce rythme, et si l’ampleur revient à ce qu’elle était en février ou mars derniers, il est fort probable que l’institution militaire réponde favorablement aux revendications du peuple et ajourne le scrutin présidentiel. À ce moment-là, un dialogue souverain et global sera entamé, aboutissant à de vraies réformes politiques et des mécanismes effectifs qui puissent garantir une élection transparente ». Mais, il opte pour le premier scénario : « Personnellement, je privilégie le scénario du report du scrutin et ai préféré entamer un dialogue alternatif et global », même s’il souligne que « l’armée nationale pourrait aussi s’obstiner à organiser le scrutin présidentiel, quels que soient les sacrifices. Ce qui laissera les portes grandes ouvertes à l’inconnu ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email