-- -- -- / -- -- --
Monde Afrique

Dix civils tués dans deux attaques terroristes dans en RDC

Dix civils tués dans deux attaques terroristes dans en RDC

Dix personnes ont perdu la vie dans la nuit de samedi à dimanche dans deux attaque attribuées au groupe armé Force démocratique alliées (ADF) dans la partie orientale de la république démocratique du Congo, a indiqué un communiqué de l’armée.

Le porte-parole de l’armée dans la province de l’Ituri (nord-est) a indiqué dimanche que huit civils ont été décapités dans le village de Boyo (Ituri), par des ADF, qui ont aussi tué deux autres civils par balle à Kainama.

“La poursuite de l’ennemi pour nettoyer la zone continue”, a-t-il affirmé.

Des sources administrative et locales ont confirmé les deux attaques, précisant que des maisons ont également été “incendiées” par les assaillants.

Les ADF sont historiquement des rebelles ougandais installés dans l’est de la RDC depuis 1995. Sans s’attaquer à l’Ouganda depuis des années, ces bandes armées commettent régulièrement des massacres sur des civils sans défense depuis octobre 2014 dans la région de Beni et ses environs.

L’armée congolaise mène des opérations militaires contre ces ADF dans cette zone depuis fin octobre 2019, sans toutefois avoir pu mettre fin aux massacres.

Dispersés par ces opérations militaires, les ADF opèrent désormais en petits groupes mobiles, selon des experts de l’ONU.

Depuis près de trois décennies, l’est de la RDC est déstabilise par la présence de dizaines de groupes armés locaux et étrangers d’importance diverses. Dans un récent rapport, les experts du Baromètre sécuritaire du Kivu (KST en anglais) ont recensé au moins “122 groupes armés” actifs dans quatre provinces orientales (Ituri, Nord-Kivu, Sud-Kivu et Tanganyika).

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email