-- -- -- / -- -- --
Nationale

Divagations sur le plateau de France 24: Alger et Pékin dénoncent

Divagations sur le plateau de France 24: Alger et Pékin dénoncent

L’aide chinoise envoyée à l’Algérie dans le cadre de la lutte contre le coronavirus a suscité des débats déformés, des analyses erronées et une polémique à la limite de la haine sur une chaîne publique française.

Connue pour ses approximations, ses arrière-pensées politiques et ses étroits réseaux avec un régime voisin, France 24 est restée fidèle à son objectif initial, comme elle l’a démontré dans son traitement de l’information durant cette pandémie mondiale, et bien avant avec l’émergence du mouvement citoyen protestataire en Algérie.

À chaque fois qu’un thème touche à l’Algérie, France 24 excelle dans la déformation et la mystification. Les déclarations d’un chercheur en hydrocarbures au Centre des relations internationales à Barcelone sur son plateau ont fait réagir, encore une fois, les autorités algériennes et chinoises qui dénoncent des « propos mensongers, haineux et diffamatoires ».

L’intervenant a donc créé une tension diplomatique entre la France et l’Algérie, qui a tout de suite réagi aux propos de ce chercheur, en convoquant l’ambassadeur de France pour lui faire part des vives protestations de l’Algérie suite aux propos « mensongers, haineux et diffamatoires » à l’égard de l’Algérie tenus récemment sur un plateau. Tout en demandant à l’ambassadeur de porter ces protestations aux plus hautes autorités de son pays, le ministre des Affaires étrangères a déploré, dans un communiqué rendu public, que « cette chaîne persiste dans son dénigrement systématique de l’Algérie au moment où tous les efforts doivent converger vers la lutte contre la pandémie du Covid-19 ». L’ambassade d’Algérie à Paris a été, quant à elle, instruite à l’effet « d’intenter une action en justice contre cette chaîne de télévision et l’individu auteur des propos injurieux à l’égard de l’Algérie ».

Les autorités chinoises ont aussi réagi à ces déclarations par le biais de leur ambassade en Algérie. Réaffirmant l’engagement du gouvernement et peuple chinois à soutenir le gouvernement et le peuple algérien dans la lutte contre la pandémie, l’ambassade dénonce un complot visant à noircir les aides chinoises.

« Tous les complots visant à noircir l’aide chinoise et à saper la coopération entre la Chine et l’Algérie en semant la discorde entre les deux pays sont voués à l’échec », indique-t-on sur la page facebook de l’ambassade.

La partie chinoise a tenu à apporter plus de précisions sur les aides envoyées à l’Algérie, notamment par la société du BTP qui a construit la grande mosquée d’Alger et l’aéroport international. Le premier don est donc composé, selon leurs précisions, de 500 000 masques chirurgicaux, 50 000 masques médicaux de type N95, 2 000 blouses médicales de protection, de couvre-visage et gants médicaux, et de respirateurs. Affirmant que ce matériel sera d’une grande utilité pour l’Algérie, on précise que ce don n’est qu’une partie médicale urgente que la Chine offrira à l’Algérie, signalant l’arrivée de dons offerts par la Fondation de Charité MA Yun et les ressortissants chinois résidant en Algérie. On annonce également l’acheminement très prochain de nouvelles aides chinoises.

Ainsi, l’Algérie compte énormément sur la Chine pour s’approvisionner en matériel médical. C’est d’ailleurs ce qu’a laissé comprendre le président de la République lors de l’entrevue accordée à quelques représentants de la presse, mardi soir. Il a fait savoir que l’Algérie a passé une commande à la Chine de 100 millions masques chirurgicaux et de 30 000 kits de dépistage.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email