-- -- -- / -- -- --
Nationale

Distribution des boissons: Castel, le nouveau monopole en Algérie

Distribution des boissons: Castel, le nouveau monopole en Algérie

Le groupe industriel français dans le secteur des boissons Castel est depuis son rachat, le 20 janvier passé, du NCA Rouiba, leader incontestable du marché algérien des jus de fruits, et n’a pas tardé à prendre les commandes et bouleverser l’activité commerciale.

Première conséquence du grand changement pour la famille Othmani (fondatrice du Groupe NCA Rouiba en faillite et rachetée par le français Castel), son distributeur fidèle, Carthago Distribution a été contraint, suite à une décision de Castel, de mettre fin au contrat de distribution des jus de fruits de NCA Rouiba à travers le pays.

Selon une source sûre, Carthago Distribution écoulait environ deux tiers de la production du NCA Rouiba mais, désormais, c’est Castel qui prend la relève, elle qui est déjà distributeur de Coca-Cola dans l’Est et l’Ouest du pays.

Ce divorce entre le groupe NCA Rouiba et Carthago Distribution, motivé par les 11 millions d’euros d’impayés accumulés par Carthago, est un véritable drame familial.

Carthago Distribution appartient à des membres de la famille Othmani, la même qui contrôle NCA Rouiba.

Son patron, Zied Othmani, est le frère de Sahbi Othmani directeur général du NCA Rouiba jusqu’à son limogeage en octobre 2019 par son oncle, le président du groupe Slim Othmani, selon la même source.

Les relations s’étaient détériorées et le groupe NCA Rouiba allait tout droit vers une faillite avant l’arrivée du français Castel. Ce dernier a racheté le leader des jus de fruits en Algérie, et en parallèle, NCA Rouiba a enclenché fin 2019 plusieurs procédures judiciaires contre Carthago Distribution qui aujourd’hui suivent leurs cours, explique toujours la même source.

En face, le groupe français Castel entend devenir actionnaire majoritaire de NCA Rouiba et a achevé en janvier passé le rachat des 14, 6 % du fonds de capital-investissement tunisien Africinvest.

Toutefois, le groupe Castel doit d’abord attendre que l’autorité boursière, la Cosob, valide son offre publique de retrait portant sur 25% du capital flottant.

Celle-ci prend son temps pour traiter le dossier, ce qui explique que l’assemblée générale de NCA Rouiba, déjà reportée du 2 au 16 février passé, a été une nouvelle fois repoussée à une date indéterminée.

Le groupe Castel devra aussi attendre l’abrogation effective de la loi 51/49, imposant la détention majoritaire à une participation algérienne dans toute société.

A lire aussi: NCA ROUIBA AU BORD DE LA FAILLITE

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email