-- -- -- / -- -- --
Nationale

Disparition de bijoux d’une femme morte du coronavirus

Disparition de bijoux d’une femme morte du coronavirus

Les enquêteurs de la police judiciaire de la sureté de daïra de Aïn M’lila dans la wilaya d’Om El-Bouaghi sont à pied d’œuvre pour élucider l’énigme de la disparition de bijoux et de plusieurs documents appartenant à une malade décédée de la covid-19 quelques jours après son admission à l’hôpital Slimène Amirat.
Ces objets ont disparu de la salle d’hôpital où était hospitalisée une sexagénaire admise au niveau du service des maladies contagieuses après avoir été testée positive au coronavirus.

Selon des informations recueillies auprès de sa famille, l’affaire a été déclenchée par le frère cadet qui après la cérémonie d’enterrement de sa sœur ainée, opérée selon le protocole covid-19, s’était rendu à l’hôpital pour récupérer les biens laissés par la défunte. Cette dernière gardait « en lieu sûr chez elle, selon ces témoignages, des documents qualifiés « d’importants » et qui concernent toute la famille. Elle aurait insisté auprès de son frère qui l’avait accompagné lors de son admission pour prendre ces objets avec elle, des bijoux et des documents.

Le frère de la défunte n’ayant pas trouvé les biens de sa sœur a souhaité rencontré l’un des responsables de la structure hospitalière avant de porter plainte. Chose qu’il n’a pu concrétiser dans la mesure où le directeur de la structure était en congé alors que son remplaçant aurait carrément refuser de le rencontrer puisque lui a-t-on dit « les enquêteurs sont sur l’affaire et il leur revient de la résoudre »,

A noter que le ministre de la Santé de la Population et de la Réforme hospitalière ainsi que le directeur de la Santé de la wilaya d’Oum El-Bouaghi ont également été destinataires de plaintes de la famille de la défunte.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email