Douanes : Guerre ouverte contre la contrebande – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Douanes : Guerre ouverte contre la contrebande

Douanes : Guerre ouverte contre la contrebande
Lutte sans merci contre la contrebande. 

Le bilan de la lutte contre la contrebande établie par la Direction régionale des Douanes Alger-Extérieur pour les huit premiers mois de l’année en cours a été dévoilé ce mercredi. Il couvre la contrebande sous toutes ses formes allant des comprimés psychotropes, de drogues, de cocaïne, de médicaments vendus sur le marché noir, à des cas de transfert illicite de devises.

Entre le 1er janvier et le 31 août 2023, les autorités douanières ont intercepté environ 25 000 comprimés psychotropes, ainsi qu’une quantité considérable de drogues dures et de cannabis. Les psychotropes saisis étaient principalement de type « Ecstasy », totalisant plus de 24 000 capsules confisquées.

De plus, les brigades opérationnelles ont découvert plus de 20 kg de poudre utilisée dans la fabrication de psychotropes de type Prégabaline. Les saisies incluent également environ 1,5 kg de cannabis et 0,7 g de cocaïne, a affirmé Abdallah Kaddache, sous-directeur de l’informatique et de la communication de la Direction des douanes, lors d’une conférence de presse.

Dans le domaine médical et pharmaceutique, les douanes ont mis la main sur 1 859 boîtes de médicaments, plus de 4 500 compléments alimentaires et plus de 45 000 produits cosmétiques. La juridiction de la DRD Alger-Extérieur couvre les wilayas de Boumerdès, Tizi Ouzou, Bouira, ainsi qu’une partie de la capitale, à l’exception de la commune de Mohammadia.

En plus des saisies de substances illicites, les brigades ont également confisqué plus de 1 500 cachets et documents falsifiés dans le but de préserver la sécurité et l’ordre publics.

Dans le cadre de la protection de l’économie nationale et de la lutte contre le transfert illégal de fonds, les autorités douanières ont saisi environ 1 million de dollars américains, près de 500 000 euros et plus de 3 000 livres sterling. Les saisies comprennent également plus de 12 kg de métal blanc et environ 66 grammes de métal jaune.

L’activité opérationnelle des douanes a permis de confisquer environ 25 000 téléphones portables, environ 28 000 accessoires pour téléphones, ainsi qu’une quantité considérable de montres intelligentes et d’appareils électroniques. Environ 5 000 pièces de rechange pour automobiles et motocyclettes ont également été interceptées, ainsi que près de 25 000 pièces de vêtements et 13 000 ballots de friperie.

328 millions de DA d’amendes

Au niveau des brigades mobiles, 14 contraventions ont été relevées, avec la saisie de 10 véhicules utilisés pour la contrebande. Le montant total des amendes infligées au cours de ces opérations s’élève à 328 millions de dinars algériens.

En ce qui concerne les litiges et les contentieux, la valeur totale des marchandises saisies atteint 1,14 milliard de DA, tandis que le montant total des amendes imposées dépasse les 16 milliards de DA, avec 9 800 contrevenants identifiés.

Abdallah Kaddache estime que ces résultats témoignent de « l’engagement des agents des douanes qui travaillent en coordination avec l’Armée nationale populaire (ANP) et les différents services de sécurité pour lutter contre toutes les formes de fraude, de contrebande et de criminalité transfrontalière, assurant ainsi la protection des intérêts nationaux ».

Au cours du premier trimestre 2023, les Douanes algériennes ont mené 367 opérations de saisie à l’échelle nationale pour lutter contre la contrebande. Les saisies comprenaient diverses marchandises d’une valeur totale de 1,119 milliard de dinars algériens, avec des amendes totalisant 11,991 milliards de dinars algériens pour les infractions économiques.

Ces opérations ont impliqué 149 véhicules, 25 camions, 3 tracteurs, 7 mobylettes et 9 ânes, avec la participation de 407 individus. Les marchandises saisies comprenaient des drogues, des comprimés psychotropes, du tabac, des cigarettes, du carburant, des pétards, des boissons alcooliques, des devises, des métaux précieux, des armes, des munitions, des produits alimentaires subventionnés, des véhicules, ainsi que plus de 1,9 tonne de kif traité, près de 770 000 comprimés psychotropes, 14 kg de drogues dures et 8,5 kg de Bango.

Il est à noter que le bilan de l’année précédente, publié par l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLCDT), a révélé des tendances significatives notamment pour certaines saisies. En 2022, la quantité de cocaïne saisie a enregistré une baisse marquée de 87,94% par rapport à l’année 2021.

En revanche, le bilan de 2022 de l’ONLCDT a mis en évidence une augmentation notable des saisies de substances psychotropes, avec un total de 11 351 813 comprimés de différentes marques, soit une hausse de 115,50% par rapport à l’année précédente. Ces données reflètent les évolutions dans le domaine de la lutte contre la drogue en Algérie.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email