-- -- -- / -- -- --
Nationale

Dialogue national : Ali Yahia Abdenour décline l’offre du Panel

Dialogue national : Ali Yahia Abdenour décline l’offre du Panel

Me Ali Yahia Abdennour a décliné l’offre de rejoindre le panel de dialogue et de médiation dirigé par l’ancien président de l’APN, Karim Younes, estimant que cette entité n’est pas sur la bonne voie pour apporter les réponses aux attentes de la population. « J’ai reçu à leur demande, le samedi 17 août, à mon domicile à Alger, des membres du panel conduits par le coordinateur Karim Younes. Cette délégation m’a salué en ma qualité d’avocat, l’un des derniers doyens du mouvement national de la lutte de libération nationale et de défenseur des droits humains en Algérie », écrit Me Abdennour dans un communiqué rendu public hier.

« Devant cette délégation, j’ai réaffirmé mes préoccupations devant la situation politique, économique et sociale que vit notre pays », a souligné le militant des droits de l’homme, rappelant ses « positions, souvent répétées, quant à la nécessité d’engager le pays sur les voies qui lui permettront de sortir de la crise qui dure et qui perdure ».

Pour Me Abdennour, « la situation du pays relève de l’urgence et les revendications populaire portées depuis plusieurs mois pour la mise en place d’un système politique démocratique et légitime s’imposent. » Selon lui, « le Panel de dialogue et de médiation mis en place n’est pas sur la bonne voie pour apporter les réponses aux attentes de la population. Il est donc nécessaire d’explorer d’autre moyens pour aller réellement dans le sens des revendications reprises par des millions d’Algériennes et d’Algériens chaque vendredi ».

Le 18 mai dernier, Me Abdennour a co-signé avec Ahmed Taleb Ibrahimi et Rachid Benyelles, une déclaration commune dans laquelle ils appellent à ouvrir des passerelles de dialogue avec des représentants du hirak et des forces politiques de l’opposition. Le trio avait convié le « commandement de l’ANP » à « nouer un dialogue franc et honnête avec des figures représentatives du mouvement citoyen ( hirak ), des partis et des forces politiques et sociales qui le soutiennent, afin de trouver au plus vite une solution politique consensuelle en mesure de répondre aux aspirations populaires légitimes qui s’expriment quotidiennement depuis bientôt six mois. ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email