-- -- -- / -- -- --
Nationale

Dialogue: Les étudiants à pied d’œuvre

Dialogue: Les étudiants à pied d’œuvre

À quelques jours de la Conférence nationale des étudiants du Hirak populaire prévue le 17 août, les organisateurs donnent les dernières retouches en rapport, principalement, avec le volet logistique et organisationnel. La rencontre de ce mercredi à Alger a été consacrée à la répartition de certaines tâches afin de garantir le bon déroulement de cette initiative, la première du genre émanant de la communauté estudiantine.

À ce titre, le coordinateur général du collectif des dynamiques du Hirak estudiantin, Anis Ailoul, a indiqué que les préparatifs de cette rencontre nationale n’ont pas été une sinécure. « Arriver à réunir tous les participants à cette conférence autour d’une feuille de route consensuelle n’est pas chose facile. » Et d’expliquer à ce propos : « Nous avons dû reporter sa tenue à maintes reprises à cause de l’évolution du processus de négociations entre les deux principaux organisateurs, en l’occurrence le Forum des étudiants et le Pôle des étudiants algériens. » Cette conférence sera ainsi le fruit d’un travail de longue haleine, de négociations ardues de plusieurs mois, d’autant qu’au départ, nos visions sur la solution éventuelle de la crise qui secoue le pays divergeaient », poursuit notre interlocuteur. Des concessions de part et d’autre étaient de mise pour que nous puissions aller vers une seule feuille de route englobant les visions des différentes entités estudiantines, que ce soit conceptrices ou celles approuvant la proposition en question. » « À travers cette initiative, la communauté étudiante, tient-il à préciser, tend à prouver son existence sur la scène politique nationale et jouer son rôle efficace dans le processus de sortie de crise du fait que l’étudiant s’est intégré au mouvement populaire du 22 février depuis le premier mardi, devenant dès lors un élément incontournable. »

Concernant le forum des étudiants, rappelle le coordinateur général, il a vu le jour en juin dernier et regroupe pas moins de 25 universités de différentes wilayas. Cette structure, fraîchement mise sur pied, envisagera de se transformer dans le futur en think tank (centre de réflexion) et un terreau de production intellectuelle. EIle sera ouvert aux étudiants chercheurs ou autres désirant fournir des contributions et études à même de servir dans la conception des politiques du pays dans divers domaines, fait-il savoir.

Quant au Pôle des étudiants, il a été créé au lendemain du mouvement populaire et est composé de treize établissements universitaires, dont douze écoles supérieures. Après un certain cafouillage ayant marqué la première marche des étudiant organisée le 26 février dernier au sein des campus universitaires, les étudiants de plusieurs écoles supérieures ont pris l’initiative de se structurer. L’objectif, nous avait affirmé Khaled, représentant du Pôle d’Alger, étant de mieux coordonner entre les étudiants hirakistes des différentes écoles en vue d’organiser les marches hebdomadaires de manière à maintenir la mobilisation et souder les rangs de la communauté étudiante. Et de révéler dans ce sens : « Etant des étudiants issus des sciences techniques et scientifiques, nous organisions des rencontres-débats en présence de spécialistes en sciences juridiques et politiques dans le but de nous initier à la politique et comprendre le jargon juridique ». D’autres rencontres, ajoute Khaled, ont eu lieu entre étudiants dans l’enceinte universitaire ou même dans l’espace public afin de sensibiliser sur la situation politique du pays et vulgariser une certaine terminologie juridique ; s’ajoutent à cela les ateliers dédiés à la conception et à la confection des banderoles et écriteaux portant les slogans de chaque semaine.

La conférence nationale des étudiant du Hirak populaire aura lieu ce samedi au palais des Expositions des Pins Maritimes. Outres les entités réunies sous l’égide des deux organisateurs, la rencontre verra la participation du Forum du Sud et du Pôle Ouest, se disant tous indépendants d’une quelconque appartenance syndicale ou autre couleur politique.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email