-- -- -- / -- -- --
Nationale

Dialogue Abdelmadjid Tebboune reçoit Abdelaziz Rahabi

Dialogue Abdelmadjid Tebboune reçoit Abdelaziz Rahabi

Le Président de la République Abdelmadjid Tebboune a reçu, jeudi, l’ancien ministre et homme politique Abdelaziz Rahabi, dans le cadre des consultations tenues par le chef de l’Etat sur la situation du pays ainsi que sur la nouvelle Constitution, a indiqué un communiqué de la présidence.

« Cette rencontre, qui sera suivi d’autres avec des personnalités nationales, présidents de partis et représentants de la société civile, s’inscrit dans le cadre des consultations du président de la République sur la situation globale du pays et la révision de la Constitution afin de l’adapter aux exigences de l’édification d’une République nouvelle, prenant en considération les revendications populaires urgentes », a indiqué le communiqué.
Le président de la République a « expliqué les démarches politiques en cours et à venir pour instaurer la confiance devant renforcer la communication et le dialogue dans l’objectif de construire un front interne solide et cohérent permettant la mobilisation des énergies et des compétences nationales, et de rattraper le temps perdu en vue d’édifier un Etat d’institutions qui consacre la démocratie et évite au pays toute dérive autocratique, un Etat dans lequel les citoyens jouiront de la sécurité, de la stabilité et des libertés », a ajouté le communiqué.
Le chef de l’Etat « a écouté les observations et suggestions de Rahabi concernant les démarches lancées juste après le 12 décembre », a conclu le communiqué.
« J’ai été reçu par le président Tebboune à sa demande pour échanger et écouter son appréciation de la situation actuelle et sa vision de l’avenir », a annoncé pour sa part l’ancien ministre de la Communication Abdelaziz Rahabi dans une déclaration postée sur sa page Facebook.
« J’ai fait part au président de la République de ma préoccupation concernant la perte de confiance entre le peuple et le système politique, eu égard aux expériences précédentes, et la nécessité de chercher à parvenir à un large consensus national pour sortir de la situation actuelle et renforcer le front intérieur dans un contexte marqué par les risques sécuritaires aux frontières de l’Algérie », a-t-il ajouté.
Dans sa déclaration, Abdelaziz Rahabi affirme avoir exprimé au président Tebboune sa « conviction que la prise de certaines décisions dans le cadre de ses pouvoirs constitutionnels peut contribuer à instaurer la confiance et le calme ».Parmi ces mesures, Rahabi cite « la libération de tous les détenus d’opinion, la levée de toutes les formes de tutelle sur les médias et l’arrêt des restrictions à l’action partisane contre les forces politiques opposées à la politique du pouvoir ». La deuxième mesure suggérée par Rahabi est « la protection du hirak national béni des tentatives de l’affaiblir et de le criminaliser, et de le considérer comme une opportunité historique pour l’Algérie d’entrer dans l’ère des libertés individuelles et collectives et d’intégrer les régimes développés dans le monde ».Il a également demandé « d’élargir les canaux de communication, sans exclure aucune partie, pour atteindre le plus grand consensus national possible pour sortir du blocage actuel, et de se concentrer sur les enjeux économiques et sociaux, qui représentent la préoccupation quotidienne du citoyen algérien ».
L’ancien ministre conclut sa déclaration sur une note positive, en affirmant avoir
« ressenti chez le Président l’intention et la volonté. J’espère qu’elles trouveront une concrétisation sur le terrain, pour le bien du pays et du peuple ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email