-- -- -- / -- -- --
Sports

Diagnostic du sport féminin en Algérie

Diagnostic du sport féminin en Algérie

Les participants au séminaire international sur le sport féminin en Algérie, organisé dimanche à Alger, ont mis l’accent sur la le diagnostic de la situation, et la recherche des solutions adéquates pour une meilleure prise en charge”.

Organisé par le Comité olympique et sportif algérien sous le signe de “l’olympisme et le sport au service de l’émancipation de la femme”, ce séminaire a été marqué par de nombreuses interventions dont la plus remarquée celle de la présidente de la commission femme et sport au niveau du COA, et championne du monde et olympique, Hassiba Boulmerka, qui a détaillé la situation de la pratique sportive de la femme en Algérie, et les obstacles auxquels elle est confrontée, victime de la ségrégation en citant ses propres exemples vécus lors de sa “carrière sportive”.

La championne olympique du 1500 m à Barcelone (1992), ne s’est pas limitée à narrer sa propre expérience, mais elle a donné sa vision personnelle pour la promotion du sport féminin, à travers l’amélioration du sport scolaire, la participation de la femme dans les postes de responsabilité, et l’encouragement du “sport pour tous”, un passage nécessaire pour la pratique par la femme, de l’activité physique.

L’expert agréé auprès du Comité international olympique (CIO), Dr Zoubir Ketfi a présenté un exposé relatant l’historique de l’évolution du sport féminin depuis les premiers temps à ce jour, en mettant en exergue l’augmentation chiffrée de la présence de la femme depuis les jeux anciens aux jeux olympiques modernes.
Les JO-2012 ont également vu la présence des sportives voilées, ce qui confirme l’émancipation de la femme, quelle que soit son orientation religieuse.

Le Professeur Safia Mimouni, spécilaiste en diabétologie et endocrinologie au CHU Muspaha Bacha (Alger) a mis l’accent sur l’effet bénéfique du sport sur la femme qui, en pratiquant une activité physique, se prémunit de nombreuses maladies liées aux veines, au coeur, à l’obésité et autres. 
La Tunisienne Meriem Cherni Mizouni, lauréate du trophée Femme et Sport du CIO, a présenté l’expérience du sport féminin en Tunisie.

La séance matinale a vu l’intervention de l’athlète bahreïni Rakia Al Gassra, spécialiste du sprint et première athlète féminine à représenter son pays aux Jeux olympiques d’Athènes (2004), qui a exposé son expérience personnelle et les problèmes rencontrés durant sa carrière sportive dans une société conservatrice.
Ce séminaire a également vu l’intervention du Dr Gérard Coudert, professeur à l’Université de Limoge (France), qui a porté sur l’approche socio-économique de la pratique du sport féminin.

D’autres figures du sport ont pris la parole lors de cette rencontre, à l’image de la championne olympique du 1500m à Sydney (2000), l’Algérienne Nouria Benida Merah, et sa compatriote Soumia Fergani première femme algérienne arbitre de football, qui ont partagé leur expérience autant que femme activant dans le sport.
La cérémonie d’ouverture de ce séminaire international a vu la présence de la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine, Mounia Meslem, du ministre des sports, Mohamed Tahmi, et du président du Comité olympique algérien, Mustapha Berraf.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email