-- -- -- / -- -- --
Nationale

Développer la médecine hyperbare en Algérie

Développer la médecine hyperbare en Algérie

La direction générale de la Protection civile (DGPC) a organisé hier à Dar El Beida une journée scientifique internationale sur la médecine hyperbare avec la participation d’experts nationaux et internationaux.

Cette journée s’est ouverte en présence du ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, M.Ferroukhi, et du directeur général de la Protection civile(DGPC), le colonel Mustapha El-Habiri.

Selon des spécialistes l’hyperbarie est une thérapie qui se nomme l’oxygénothérapie hyperbare (OHB). Dans le corps humain, l’hyperpression entraîne, d’une part, une réduction du volume des gaz et, d’autre part, une hyperoxygénation des tissus.

Ces propriétés sont utilisées en Algérie principalement afin de remédier aux accidents de décompression occasionnés lors de plongées.
La médecine hyperbare est pratiquement absente en Algérie malgré son importance et sa généralisation à travers le monde.

L’intérêt porté à cette spécialité s’explique par son apport conséquent pour l’économie du pays. En effet, l’activité touristique peut être boostée par les activités subaquatiques de loisirs que peut proposer notre pays riche d’une côte de plus de 1 200 km, mais la présence de centres hyperbares est une condition obligatoire pour cette activité.

La Protection civile, en sa qualité de leader national dans le domaine de la plongée professionnelle et de l’hyperbarie médicale, doit maintenir la compétence avérée de ses officiers médecins spécialistes afin de prendre en charge les accidentés de plongée professionnelle et amateurs à travers la formation continue et la recherche.

La journée scientifique vise surtout à développer la médecine hyperbare en Algérie et à prendre en charge les accidents sous-marins, les intoxications au monoxyde de carbone ainsi que certains malades lourds tels les paraplégiques, les intoxiqués au CO, les diabétiques, les victimes d’infections récurrentes, les brûlés et les amputés. La prise en charge de ces malades coûte très cher à la caisse de l’Etat, alors qu’un petit investissement dans le domaine de l’hyperbarie permettrait de faire d’énormes économies.

L’objectif de cette journée d’étude est l’amélioration du suivi médical et de la prise en charge des plongeurs afin de développer la plongée professionnelle en Algérie ainsi que la plongée de loisir, ce qui permettra d’offrir des opportunités à l’activité touristique, ainsi que l’intégration de la spécialité de la médecine hyperbare dans le cursus universitaire des médecins algériens afin de les mettre au même niveau que leurs confrères étrangers.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email