Développement de l’énergie solaire : Lancement de la production de batteries au lithium – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Energies

Développement de l’énergie solaire : Lancement de la production de batteries au lithium

Développement de l’énergie solaire : Lancement de la production de batteries au lithium

Nouveau pas dans le développement des énergies renouvelables. L’Algérie va se lancer dans la fabrication des batteries au lithium pour le stockage de l’énergie solaire. Le fait de les produire localement permettra d’internaliser la fabrication et ainsi pouvoir produire à des coûts compétitifs. C’est ce qu’a affirmé Boukhalfa Yaïci, directeur général de Green Energy Cluster Algeria, affirmant que le fait de maîtriser le stockage de l’énergie doit également servir l’arrivée des véhicules électriques.

Animant le Stand du Green Energy Cluster Algeria au Salon international de l’électricité et des énergies renouvelables (SGGR), qui a ouvert ses portes ce lundi à la Safex d’Alger, Boukhalfa Yaïci a souligné l’importance du développement des systèmes de stockage des énergies renouvelables.

Dans sa déclaration au Jeune Indépendant, il a indiqué que le recours à ces batteries se fait dans tout ce qui est hors réseau, dont lequel les besoins en batteries sont importants, sachant que la batterie « coûte environ 50% de tout le système ». « Il est tout à fait clair que le fait de produire ces batteries localement permet d’internaliser la fabrication et pouvoir donc produire à des coûts compétitifs », a-t-il précisé, signalant la possibilité d’installer ces batteries chez les particuliers.

« Dans un futur proche, la batterie peut être un élément qu’on peut installer chez les clients résidentiels en ajoutant des panneaux solaires », a précisé M. Yaïci qui dit que cette énergie solaire sera produite pendant le jour, stockée et restituée le soir et ainsi réduire le recours au réseau. Le fait de maîtriser le stockage de l’énergie est un élément important, notamment en prévision de l’arrivée des véhicules électriques. « Les véhicules électriques qui vont venir vont être aussi centrés sur la batterie, d’où la nécessité de les installer », a-t-il précisé, signalant qu’à partir de 2035 l’Europe ne va plus commercialiser les véhicules thermiques.

 Il est aussi question de renouveler le parc batterie au bout de quelques années, selon M. Yaïci, qui dit qu’ « un marché peut ainsi se profiler pour ces entreprises ». Il a néanmoins souligné la nécessité de développer la technologie de lithium pour nous donner un avantage comparatif. « Il faut qu’on évite d’être toujours dans le sens d’importation de tous les composants. Il faut qu’on développe la technologie de lithium », a-t-il expliqué, soulignant par ailleurs l’importance de cet évènement qui regroupe tous les acteurs du secteur.

C’est ce qu’a affirmé de son côté, Nassima Messaoudi, directrice de Advision El Djazaïr qui organise la sixième édition du SGGR, placée sous le slogan « Ensemble pour une transition énergétique efficiente ». « L’objectif est de regrouper tout l’écosystème des énergies renouvelables et surtout sensibiliser tout un chacun sur cette tendance », a-t-elle indiqué.

La raison pour laquelle ce Salon est ouvert, en sus des professionnels, au grand public. « On organise des conférences, on anime des ateliers, mais c’est toujours dans un cadre restreint entre spécialistes et experts. La raison pour laquelle il faut impliquer le consommateur », a expliqué Mme Messaoudi, selon laquelle le citoyen doit comprendre la transition énergétique, l’économie de l’énergie.

La nouveauté de cette édition consiste, selon ses explications, en la participation des entreprises spécialisées dans l’hydrogène vert et surtout par l’intérêt accordé au secteur de l’agriculture, notamment saharienne et le rôle des énergies renouvelables et le développement durable dans ce secteur. Le SGGR vient également, selon elle, en appui aux pouvoirs publics qui accordent un intérêt particulier au développement des énergies renouvelables. L’objectif étant de mettre en exergue les expériences et expertises des opérateurs nationaux et internationaux, publics ou privés pour la promotion de l’enginneering du mix énergétique. Il est aussi le cadre approprié pour les start-ups qui œuvrent dans ce domaine pour s’identifier et s’intégrer dans la stratégie nationale des énergies renouvelables. 

Un riche programme de communication est au programme de cette édition qui s’étale sur quatre jours. La politique nationale de transition énergétique et les différentes applications des énergies renouvelables dans l’industrie et l’agriculture, la Green Energy et son impact économique, l’industrie de l’hydrogène vert et bleu et ses perspectives, sont entre autres les thématiques à développer par les experts qui vont animer ces tables rondes.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email