-- -- -- / -- -- --
Nationale

Deuxième jour du BEM… des sujets “abordables”

Deuxième jour du BEM…  des sujets “abordables”

Une grande satisfaction a été observée chez les candidats au Brevet d’enseignement moyen (BEM), ce mardi à leur sortie des deux épreuves du matin, les mathématiques et l’anglais.
Ces deux matières se sont finalement déroulées dans de bonnes conditions et les sujets proposés n’ont pas été aussi difficiles que l’on croyait.
Après avoir subi les épreuves du matin à El-Idrissi, au 1er-Mai, les candidats se sont empressés, à 12 h, vers la sortie pour annoncer la bonne nouvelle aux parents qui attendaient impatiemment « le verdict ». Le stress de la veille semblait avoir disparu pour laisser place à l’optimisme. « C’était très facile », affirment des candidats et des candidates. L’épreuve de mathématiques était à la portée de tous ceux qui s’y sont bien préparés. « Le sujet de mathématiques était très facile. En tout cas plus facile que ceux que nous avons l’habitude de traiter en classe. Les exercices n’étaient pas très compliqués, excepté une question qui demandait une grande réflexion », confie un groupe de candidats. C’est la remarque faite par plusieurs élèves qui se disent surpris mais soulagés et plus sereins pour l’épreuve de l’après-midi, à savoir l’histoire-géo, laquelle se base totalement sur la mémorisation, et donc est plus facile, selon les élèves. Les examens du BEM se poursuivront aujourd’hui. Les candidats vont devoir se pencher sur les sujets des sciences de la vie et de la terre ainsi que de la langue française. S’agissant des résultats de cet examen national, ils seront connus le 18 juin prochain.

Benghebrit met en garde contre la banalisation des tentatives de fraude
Hier encore, et en dépit des mesures draconiennes prise par le ministère de l’Education nationale, le sujet de mathématiques a été diffusé sur les réseaux sociaux quelques minutes après le début de cet examen. Cela se passe au moment où la ministre a affirmé que « toutes les mesures ont été prises pour combattre énergétiquement la tricherie et empêcher la fuite des sujets sur le Web ». Mme Benghebrit est revenue hier sur les tentatives de fraude qui ont marqué le premier jour de l’examen du BEM, admettant que les sujets ont été publiés sur Facebook un peu plus d’un quart d’heure après le début des épreuves. Même si la fraude a totalement échoué, le dispositif ayant bien fonctionné en amont, la ministre a dénoncé le procédé, appelant à ne pas accepter sa « banalisation » et surtout à le combattre avec détermination et persévérance, car il en va de la crédibilité des examens et de l’éthique scolaire. Des enquêtes seront lancées par les services concernés, en collaboration avec le ministère de l’Education et d’autres départements, pour démasquer ceux qui parasitent ainsi le déroulement des examens.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email