-- -- -- / -- -- --
Nationale

Deux personnes décédées suite à la consommation de cachir avarié 

Deux personnes décédées suite à la consommation de cachir avarié 

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a confirmé dimanche que la consommation de produit avarié (le cachir) est derrière le décès récent de deux personnes à Batna.

« Deux patients ont reçu des soins et ont pu quitter l’hôpital tandis que les autres sont toujours en observation et leur état est stationnaire », a précisé le ministre.

Pour rappel, un homme de 66 ans, admis le 23 juin dernier au CHU de Batna en compagnie de 8 autres personnes suspectées d’avoir contracté le botulisme, est décédé vendredi matin au service réanimation. Il s’agit du 2e décès causé par le botulisme ; un enfant de 11 ans, résidant dans la commune de Kaïs (Khenchela), ayant aussi perdu la vie, jeudi après-midi dans le même CHU, victime de la même maladie paralytique provoquée par la consommation de cachir ou du pâté de volaille avarié.

Des quantités du produit incriminé dans cette affaire ont été saisies à Batna et Khenchela, a assuré Boudiaf, invitant les citoyens à être plus attentifs à la qualité des produits qu’ils consomment en vérifiant surtout leur étiquetage pour s’assurer de la date de péremption.

Les brigades de contrôle de la direction régionale du commerce de Batna ont saisi, depuis le début du mois de ramadhan le 18 juin, près de 44 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation en vente dans les wilayas de Batna, Khenchela, Oum El Bouaghi, Constantine, Tébessa et Biskra, avait indiqué samedi dernier le directeur régional du commerce, Brahim Khidri.

La marchandise saisie, d’une valeur estimée à plus de 17 millions de dinars, est constituée de viandes, de pâtisseries, de boissons gazeuses et autres produits fortement demandés durant le mois de jeûne, avait-il précisé.

« La santé est un tout et l’hygiène alimentaire en fait partie », a souligné Boudiaf. Pour leur part, les services de contrôle du commerce ont procédé avant-hier à la saisine d’une quantité de près de 1 700 kg de cachir, retirée de la vente à Batna et Khenchela. En outre, les mêmes services ont pu confisquer 339 kg de pâté de volaille.
Selon les explications de Brahim Khidri, directeur régional du commerce, les marchandises ont été confinées dans des caisses scellées et mises dans des conditions de froid à l’intérieur des magasins des commerçants concernés.

Par la suite, des prélèvements ont été effectués sur ces produits et des échantillons ont été envoyés à l’Institut Pasteur d’Alger pour analyse.
Le même responsable fait état de 39 autres échantillons de cachir qui ont été présentés au laboratoire régional de contrôle de la qualité et de répression de la fraude de Constantine. Selon lui, les résultats des analyses bactériologiques de ces derniers se sont avérés négatifs, en attendant ceux de l’Institut Pasteur. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email