-- -- -- / -- -- --
Sports

Deux nouveaux stades dans le dossier de candidature de l’Algérie

Deux nouveaux stades dans le dossier de candidature de l’Algérie

L’Algérie a retenu quatre stades dont deux nouvelles infrastructures dans son dossier de candidature pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN-2017

Le pays hôte de cette 31e édition sera désigné mercredi au Caire à l’issue du vote des membres du bureau exécutif de la Confédération africaine de football (Caf). Outre l’Algérie, le Gabon et le Ghana sont aussi candidats pour abriter la compétition, alors que l’Egypte s’est retirée de la course, selon les déclarations de ses responsables.

Les stades officiels de compétition retenus sont le 5 juillet d’Alger et le 19 mai 1956 d’Annaba (rénovation), ainsi que ceux de Baraki à l’est d’Alger et d’Oran (nouveaux). Le stade « phare » du dossier est incontestablement celui du 5 juillet 1962 d’Alger inauguré en 1971 et qui subit actuellement une vaste opération de rénovation et de modernisation.

D’une capacité de 64.000 places, ce stade a été fermé en septembre 2013 et des travaux ont été lancés pour la remise à niveau de toutes ses installations (tribunes, vestiaires, sanitaires, centre de presse) avec la pose d’une nouvelle pelouse naturelle. Le stade sera prêt pour accueillir la finale de Coupe d’Algérie 2015, le 1er mai prochain, mais les travaux se poursuivront juste après pour donner une « seconde jeunesse » au mythique temple olympique en modernisant le système d’éclairage et d’accès, selon les responsables du projet.

Cette infrastructure située sur les hauteurs d’Alger est très accessible vu que l’aéroport international Houari-Boumediene est distant d’environ 25 km. Le stade du 5 juillet a abrité de grands événements notamment les Jeux méditerranéens de 1975, le Jeux africains (1978 et 2007) et aussi des matchs de la seule Coupe d’Afrique organisée et remportée par l’Algérie en 1990.

Annaba veut encore accueillir la CAN

Le nouveau stade d’Oran d’une capacité de 40.000 places, se pose comme la seconde plus importante infrastructure dans le dossier algérien pour la CAN-2017. Les travaux ont été lancés en 2010 et le taux d’avancement est estimé à 60% avec une livraison prévue en juin 2016.

Cette enceinte moderne avec des tribunes couvertes, a été réalisée sous forme de nid d’oiseaux. Le stade d’Oran compte un parking de 15.000 places avec la possibilité d’évacuer le public en 7 minutes. Pour le stade d’Annaba (60.000 places), sa réhabilitation débutera en mai prochain et les travaux vont durer 12 mois.

« Tout est fin prêt pour que les travaux de réhabilitation de ce grand stade soient entamés en mai prochain pour prendre fin en mai 2016 », avait assuré le ministre des Sports, Mohamed Tahmi, actuellement au Caire pour défendre le dossier algérien. Ce stade a accueilli les matchs du groupe B composé du Sénégal, de la Zambie, du Kenya et du Cameroun lors de la CAN-1990.

Enfin, le nouveau stade de Baraki situé à l’est d’Alger d’une capacité de 40.000 places est la quatrième enceinte retenue pour la CAN-2017. Sa livraison est prévue fin 2016. Le ministre des Sports a insisté auprès de la société chargée de la réalisation pour livrer cette infrastructure le plus tôt possible en augmentant l’effectif sur le chantier de 800 à 1000 employés.

« On est passé au deux fois 8 heures depuis trois mois. 80% des zones une et quatre (tribunes est et ouest) sont prêtes. C’est un projet grandiose avec, à titre indicatif, une charpente de 200 mètres de portée », explique Nazim
Ghanem, directeur des opérations à la China Railway construction engineering group, société réalisatrice du stade de Baraki. Plusieurs autres stades ont été retenus aussi pour les entraînements
des équipes qualifiées dans le centre, l’est et l’ouest du pays.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email