-- -- -- / -- -- --
Nationale

Deux morts dans un accident minier à Sétif

Deux morts dans un accident minier à Sétif

Deux ouvriers ont péri et quatre autres ont été blessés, dont un grièvement, dans une explosion survenue mardi dans une mine de zinc à Aïn Azel dans la wilaya de Sétif.

Les causes de l’accident seraient dûes, selon la direction de la protection civile de la capitale des Hauts-Plateaux, à l’utilisation d’explosif, de la dynamite servant au creusage des tunnels de la mine, connue sous le nom de Chaaba El-Hamra, située dans la commune d’Aïn Azel dans le Sud de Sétif.
Les travailleurs ont été surpris vers 8 heures 30 du matin alors que nombre d’entre eux se trouvaient au fond des galeries souterraines creusées sur près d’un kilomètre.
Les victimes ont été soufllés par la violence de l’explosion ayant causé un éboulement à l’origine du décès des deux travailleurs âgés de 38 et 54 ans, et des blessures causées à quatre autres, indiquent des mineurs réscapés.

Les éléments de la protection civile dépêchés sur les lieux sitôt alertés ont eu des difficultés à retirer les corps des victimes et à secourir les blessés en raison de l’importance de l’écroulement, précise la même source. L’opération de recherche d’éventuels autres victimes s’est poursuivie jusqu’à la mi-journée.

Les corps des deux victimes ont été déposés à la morgue de l’hôpital Youcef Yaalaoui de la localité de Aïn Azel, trois parmi les blessés ont été évacués au service des urgences à la même structure sanitaire, alors que le quatrième a été évacué vers le service des grands brûlés au CHU Dr Benbadis de Constantine.

Ce drame a fait réagir les plus hautes autorités du pays. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a chargé le ministre des Mines, Mohamed Arkab de se rendre à Ain Azal pour suivre de près l’évolution de la situation, et présenter ses condoléances aux familles des victimes de ce tragique accident.

Selon l’enquête préliminaire, l’explosion est due à une mauvaise manipulation des explosifs généralement utilisés dans l’extraction des produits non ferreux.

Les recherches se poursuivent actuellement dans les décombres sous la supervision du directeur local de la protection civile en présence du wali de la wilaya, pour s’assurer qu’il n’y a pas d’autres travailleurs pris au piège à l’intérieur de ce tunnel minier, selon les mêmes services.

Le ministre des Mines qui s’est déplacé dans l’après-midi sur le site de l’accident, a pu constater les dégâts occasionnés par l’impact de l’explosion et a profité de son passage pour s’enquérir des conditions de travail des ouvriers, ainsi que de l’état de la mine qui reste l’une parmi des plus anciennes de la région.

L’incident a aussi rappelé aux habitants de la région de Aïn Azel un autre accident, survenu en 1990, dans une autre mine de zinc et qui avait coûté la vie à 19 gueules noires.
Les malheureux avaient péri à l’intérieur du gisement à la suite d’inondations qu’avait connu la région, alors qu’ils étaient dans les galèries de la mine.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email