Deux militaires tués dans un incendie de forêt à Sétif – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Deux militaires tués dans un incendie de forêt à Sétif

Deux militaires tués dans un incendie de forêt à Sétif

Deux militaires ont péri dans un incendie de forêt à Sétif qui a également fait 23 blessés alors qu’une superficie de 150 ha de végétations a été ravagée par les flames au Douar Cheriguet et au lieu-dit « Sept virages », dans la commune de Hammam Guergour (wilaya de Sétif) a fait savoir ce lundi la Protection civile.

Les deux militaires tués sont le commandant Bahdi Kamel et le caporal Chahb el-Ain Ahmed qui participaient aux opérations d’extinction du feu et d’évacuation des habitants.

Ces régions, les plus touchées de la wilaya, ont rapidement pris feux, dimanche, en même temps, aidés par des rafales de vents violents et la chaleur. Les incendies allaient se propager dans les forêts voisines, si ce n’était la forte mobilisation des sapeurs pompiers qui ont eu main forte de la part des éléments de l’Armée nationale populaire qui campaient, dans leur caserne, non loin de là.

L’incendie s’est déclaré sur de vastes zones de la bande forestière, provoquant ainsi la propagation de colonnes de fumée. Chose qui a entraîné des complications pour plusieurs habitants, notamment ceux qui souffrent d’allergies et de problèmes respiratoires, évacués d’urgence vers l’hôpital central de la ville.

Concernant les causes de l’incendie, un responsable a révélé que la raison principale relève des feux dans les dépotoirs anarchiques des communes de Harbil et de Hammam Guergour.

Le chargé de la communication à la direction de la Protection civile, le capitaine Ahmed Lamamra, a précisé que cette surface est constituée de buissons, de vergers de jeunes figuiers, d’oliviers et de broussailles de chênes verts et de pins d’Alep.

L’incendie est actuellement sous contrôle, a assuré le même cadre qui a relevé que les opérations de lutte contre les flammes se sont poursuivies dans la matinée de lundi avec la mobilisation de grands moyens humains et matériels des unités de la Protection civile de la wilaya de Sétif, des deux colonnes mobiles de Sétif et de M’sila, des éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) et des citoyens bénévoles, appuyés par les moyens d’intervention aérien sous l’égide du directeur de wilaya par intérim de la Protection civile, le commandant Youcef Chorfi.

Les unités d’intervention ont passé la nuit sur site veillant à la protection des maisons des citoyens contre les flammes dont la propagation avait été favorisée par des vents violents et une température élevée, selon la même source.

Ces incendies de Sétif surviennent après ceux de la wilaya de Skikda à la mi-juin faisant deux morts.

Le procureur général de Skikda avait annoncé que les enquêtes avaient dévoilé qu’une cigarette jetée par un individu était à l’origine du sinistre, signalant l’arrestation de l’individu responsable de cet acte.

Les peines pour les personnes impliquées dans des incendies de forêt vont jusqu’à 30 ans de prison voire la réclusion à perpétuité si les sinistres causent des morts.

L’été 2021 plusieurs wilaya du pays avaient touché par les incendies dont les plus meurtriers ont eu lieu dans la wilaya de Tizi-Ouzou faisant 69 personnes dont 28 militaires, ainsi que d’énormes pertes matérielles et la perte d’une végétation de près de 100 000 hectares.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email