Deux films algériens au festival de Cannes – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

Deux films algériens au festival de Cannes

Deux films algériens au festival de Cannes

Le court métrage « Axxam yargha, maqar anessahmu » (La maison brûle, autant se réchauffer) du jeune réalisateur Mouloud Aït Liotna représentera l’Algérie à la Quinzaine des cinéastes, et le long métrage « Omar la Fraise » d’Elias Belkeddar avec Reda Kateb, est présenté en Séance de Minuit au Festival de Cannes qui aura lieu du 16 au 27 mai prochain 

Ainsi avec ce court métrage, Mouloud Ait Liotna marque la première participation d’un film en expression kabyle dans l’histoire de ce prestigieux festival suivi dans le monde entier. Ce film entièrement tourné dans la région d’Ath Melikech dans la wilaya de Béjaïa, avec une équipe technique et artistique 100% algérienne, a été produit par Alpha-Tango sous la houlette d’Amina Salem Castaing et coproduit par les sociétés de production L’œil vif et avant la nuit.

Les rôles ont étaient assurés par les talentueux Mehdi Ramdani et Mohamed Lefkir, Mustapha Rais, Idir Benaibouche, Koceila Mahfoud Alias Koukou ainsi que pleins d’autres talents… Le film relate l’histoire de Yanis, un jeune kabyle qui décide de partir pour Paris. Seulement, la mort brutale d’un proche trouble ses dernières heures au village et l’entraîne dans une étrange journée où la mélancolie adoucit l’amertume du départ.

La Quinzaine, fondée en 1969 par la SRF, est née de la volonté d’une communauté de cinéastes de créer un espace indépendant qui favorise l’émergence de formes libres venues de tous les horizons, sans critère de distinction. C’est la singularité d’une œuvre, dans ce qu’elle a de plus irréductible à toute classification, qui est au principe de l’acte fondateur de la Quinzaine.

Le comité de sélection a visionné près de 4000 films. Ils se sont déplacés dans plus de 20 pays pour aller à la rencontre des cinéastes et des professionnels du monde entier, sur tous les continents.

De son côté, le film « Omar la fraise » d’Elias Belkeddar, une cooproduction algéro-française sera projeté en sélection officielle Hors Compétition en Séance de Minuit au Festival de Cannes. Produit par Iconoclast Films avec Reda Kateb et Benoît Magimel, ce drame met en vedette Reda Kateb, Benoît Magimel et Meriem Amiar et sera disponible dans les salles de cinéma à partir du 24 mai prochain.

Le long métrage raconte l’histoire d’Omar, un bandit à l’ancienne surnommé Omar la Fraise. Contraint de se cacher en Algérie, il survit grâce à de petites combines, toujours accompagné de son fidèle complice, Roger. Ayant autrefois dominé le milieu du banditisme français pendant des décennies, les deux acolytes doivent désormais accepter leur nouvelle existence loin de la débauche et de la violence qui ont marqué leur passé.

En plus de son intrigue captivante, Omar la Fraise explore des thèmes universels tels que l’amitié, la loyauté et la quête de rédemption. Le film promet d’être un voyage émotionnel et palpitant pour les spectateurs, et pourrait potentiellement devenir un classique du cinéma français.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email