-- -- -- / -- -- --
Nationale

Deux Algériens tués dans l’attentat du Québec

Deux Algériens tués dans l’attentat du Québec

Deux Algériens sont décédés dans l’attaque perpétrée dimanche soir contre le Centre culturel islamique de Québec qui a au total six morts et huit blessés. Suite à cet acte ignoble, l’Algérie a condamné dans « les termes les plus forts » cette attaque terroriste qu’elle qualifie de lâche.

Cette lâche attaque terroriste, perpétrée dimanche soir contre le Centre culturel islamique de Québec (Canada), l’Algérie la condamne au plus haut degrés, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif.

« Nous condamnons dans les termes les plus forts l’attaque terroriste lâche perpétrée hier soir contre les fidèles rassemblés pour accomplir le devoir de prière dans une mosquée de Québec », a-t-il indiqué.

« Cette agression innommable montre que les musulmans sont encore une fois ciblés par les terroristes qui ne peuvent être associés à aucune cause, religion ou foi.

De par cet acte, ils tentent vainement de déstabiliser les sociétés et de porter atteinte à leur cohésion, leur diversité et à la cohabitation pacifique des religions et des cultures », a encore précisé le porte-parole du MAE. « Face à cette nouvelle manifestation de mépris de la sacralité de la vie humaine, nous exprimons notre solidarité avec le gouvernement et le peuple canadiens et présentons nos condoléances aux familles des victimes », a-t-il ajouté.

« Nous réitérons notre ferme condamnation du terrorisme et notre engagement à poursuivre les efforts visant à mettre en place les synergies nécessaires au plan international pour la prévention et l’élimination de ce phénomène », a conclu le porte-parole du MAE.

Les services de sécurité canadiens ont arrêté deux suspects. L’un a été arrêté sur le lieu du crime, tandis que l’autre, âgé de 27 ans, s’est enfuit en moto. Il a été arrêté à une vingtaine kilomètres du lieu de l’attaque, à Port de l’île d’Orléans, selon la presse canadienne.

Il aurait avoué son crime, menaçant de mettre fin à sa vie, a indiqué la même source. Une source policière canadienne a indiqué à Radio Canada que les deux auteurs présumés sont des étudiants inscrits dans l’Université de Laval.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email