-- -- -- / -- -- --
Nationale

Détournement de 17 milliards dans une banque à Alger

Détournement de 17 milliards dans une banque à Alger

Six personnes ont été interpellées par la brigade économique et financière (BEF), suite à un détournement de 17 milliards de centimes dans une banque étatique basée à Alger-Centre, a indiqué la cellule de communication de la Sûreté d’Alger.

Selon cette dernière, le caissier de la banque ainsi que trois contrôleurs de banque figurent parmi les six présumés malfaiteurs. Ils ont planifié le détournement des 17 milliards de centimes de la caisse principale pour ensuite les blanchir dans l’immobilier à Alger ainsi que dans de somptueuses voitures. La Sûreté d’Alger a indiqué qu’il s’agit là d’un réseau spécialisé dans les détournements de deniers publics.

L’idée du détournement remonte à 2012. Les six individus ont monté un plan pour faire évacuer une somme d’argent estimée par les enquêteurs à 17 milliards de centimes. L’acteur principal du réseau n’est autre que le caissier, âgé de 53 ans et originaire d’Alger. Ce dernier était en contact avec deux de ses complices.

Lors de leurs rendez-vous dans un appartement à Alger-Centre, ils ont planifié le détournement. Pour y arriver, ils ont eu l’aide de trois contrôleurs de banque.

Ces derniers, chargés de contrôler les transactions opérées par la banque, ont fermé l’œil sur certaines afin qu’elles finissent entre les mains de leurs complices. Les six individus se partageaient le gâteau après chaque opération, jusqu’à atteindre cette somme faramineuse de 17 milliards de centimes qu’ils ont investie, pour la blanchir, dans l’immobilier à Alger et dans des véhicules de grosse cylindrée, ajoute la cellule de communication de la Sûreté d’Alger.

L’enquête menée par la BEF, qui a pris deux ans, a permis de retrouver trace de 10 milliards de centimes investis dans l’immobilier et l’achat de véhicules auprès de concessionnaires. Les investigations continuent pour localiser le reste, indique-t-on encore. Il convient de noter que de plus en plus de caissiers sont impliqués dans des détournements d’argent

Depuis janvier, une vingtaine de ces employés ont été interpellés pour des affaires similaires. Le phénomène est en vogue, tandis que le contrôle est de plus en plus rigoureux et strict. Toutefois, malgré ces contrôles effectués par des spécialistes, certains caissiers arrivent à détourner de grosses sommes d’argent. Selon les enquêteurs de la police criminelle, les causes qui ont poussé à l’émergence de ce phénomène sont principalement d’ordre socioprofessionnel.

Le salaire perçu par les caissiers de banque, jugé insuffisant, est derrière la montée inquiétante des détournements d’argent. Avec 40 000 DA par mois, le caissier, qui manipule des centaines de millions de centimes quotidiennement, est souvent tenté de se « servir », commettant parfois l’irréparable.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email