Destinées aux régions des Hauts plateaux et du Sud : Don de deux cliniques mobiles de la Fondation Eni – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Destinées aux régions des Hauts plateaux et du Sud : Don de deux cliniques mobiles de la Fondation Eni

Destinées aux régions des Hauts plateaux et du Sud : Don de deux cliniques mobiles de la Fondation Eni

Le ministère de la Santé a reçu deux cliniques mobiles destinées à assurer divers types de soins et de diagnostics, offerts au ministère par la Fondation Eni, relevant de la compagnie pétrolière éponyme italienne.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’accord de partenariat déjà signé entre Eni et le ministère de la Santé et portant sur la concrétisation de projets destinés à la prise en charge et la promotion de la santé infantile et maternelle au niveau des établissements publics de santé dans les wilayas du sud et des Hauts-plateaux. Ces deux cliniques mobiles sont dotées de salles de consultation disposant de tous les équipements pour le suivi de la santé de la mère et de l’enfant, le dépistage du cancer du sein, ainsi que les premières interventions et la prévention des maladies non transmissibles.

Présidant la cérémonie, de réception de ces deux cliniques, le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, M. Saihi a tenu à mettre en avant « l’excellence des relations historiques entre l’Algérie et l’Italie qui ont été expulsées de façon positive par la dernière visite de la Première ministre italienne en Algérie Georgia Meloni ». A cette occasion, La réception par le ministère de ces deux unités mobiles de soins, qui seront destinées aux services de santé de proximité dans les wilayas du sud et des Hauts-plateaux, constitue « un jalon dans l’édifice d’une coopération algéro-italienne diversifiée », a ajouté le ministre. 

Saihi, a ajouté qu’il s »agit aussi d’un pas qui intervient en droite ligne de la politique du ministère pour la promotion de la santé de proximité, pour laquelle l’Etat a consacré tous les moyens nécessaires, notamment dans la prise en charge de maladies tels que le diabète, le cancer, l’obésité, de même que les actions de prévention.

De son côté, le professeur Kamel Sanhadji, président de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), s’est réjoui de l’initiative de la fondation Eni, affirmant qu’elle « ne fait que témoigner de l’excellent état des relations algéro-italiennes ». 

Le président de l’ANSS a aussi salué le travail réalisé par les pouvoirs publics dans la couverture sanitaire des zones isolées. Il a insisté sur la nécessité d’axer les efforts dans la prévention notamment, dans les zones d’ombre afin d’y éradiquer les disparités en matière de couverture sanitaire. Pour sa part, le président de la fondation Eni, Domenico Giani, a affirmé que les actions en Algérie de cet établissement, créé en 2006, sont appelées à durer dans le temps. Il a relevé qu’elles constituent des initiatives à même de renforcer « l’amitié historique entre l’Algérie et l’Italie ».  

Opérant dans une douzaine de pays à travers le monde, la fondation promeut des projets visant la santé de la mère et l’enfant, la prévention, et la formation du personnel de santé dans les zones enclavées, dans une démarche de développement durable. Il convient de noter que le fondateur de l’Eni, Enrico Mattei est un ami de l’Algérie qui avait soutenu la guerre de libération nationale.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email