-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des voleurs d’objets d’antiquité sous les verrous

Des voleurs d’objets d’antiquité sous les verrous

Les œuvres artistiques de grands peintres et les objets d’antiquités sont de plus en plus prisés par les cambrioleurs. En 2011, le Musée des beaux-arts d’Alger a été cambriolé par neuf malfaiteurs spécialistes de vols d’œuvres artistiques.

Avant-hier, c’est une autre bande, composée de deux membres, qui a été démantelée. Ils sont impliqués dans plusieurs cambriolages de tableaux de grands peintres, dont ceux du célèbre peintre algérien M’hamed Issiakhem.

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité dans toutes ses formes, les éléments de la brigade criminelle de la Division centre de la police judiciaire (PJ) relevant de la Sûreté de wilaya d’Alger (SWA) ont réussi à démanteler une bande de malfaiteurs spécialisée dans le vol d’objets d’antiquité et de tableaux de très célèbres peintres, parmi eux le peintre algérien M’hamed Issiakhem.

Composée de deux membres, cette bande, est derrière plusieurs actes de cambriolage, ciblant uniquement les objets d’antiquité et les tableaux de peinture de grande valeur.

Au cours de cette affaire, les éléments de la brigade criminelle ont récupéré 32 tableaux qui reviennent à de célèbres peintres étrangers et au célèbre peintre algérien M’hamed Issiakhem, et trois statuettes de grande valeur.

L’affaire a commencé suite à un dépôt de plainte par une dame dont la maison a fait l’objet, le mois passé, d’un cambriolage mené par deux personnes qui ont pu voler deux tableaux d’art de grande valeur, dont l’un est fait par le célèbre peintre algérien M’hamed Issiakhem et l’autre par un peintre étranger, également célèbre.
Les cambrioleurs ont aussi volé trois statuettes de grande valeur, l’une faite en bronze et les deux autres en bois.

Après le dépôt de plainte, les policiers enquêteurs de la Division centre ont lancé des investigations en vue de localiser les cambrioleurs avant qu’ils arrivent à faire évacuer les œuvres artistiques hors du territoire national.

Après avoir prélevé des empreintes digitales sur la scène du crime (dans la maison de la victime) laissées par les deux cambrioleurs, tout en menant les investigations sur les sites électroniques de vente d’objets, les enquêteurs de la brigade criminelle ont pu identifier les deux malfaiteurs.

Ces derniers, âgés d’une quarantaine d’années, ont été appréhendés dans l’Algérois. Au cours de cette opération, les policiers enquêteurs ont pu récupérer les deux tableaux volés ainsi que les trois statuettes mais également 30 autres tableaux d’art (l’enquête est en cours pour savoir à qui reviennent ces tableaux de peinture haut de gamme) volés dans divers coins du pays.

Ce n’est pas tout, les éléments de la brigade criminelle ont saisi deux fusils de chasse utilisés par les deux cambrioleurs dans chaque acte de vol.

Sur ce plan, la cellule de communication de la Sûreté d’Alger a signalé que la bande de malfaiteurs comptait faire envoyer l’ensemble des objets d’antiquité et les célèbres tableaux de peinture vers l’étranger, là où les clients sont prêts à payer de grosses sommes d’argent pour les avoir.

Présentés hier devant le procureur de la République près la Cour d’Alger, les deux présumés cambrioleurs ont été placés sous mandat de dépôt.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email