-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des unités aériennes et 44 500 policiers déployés le jour du scrutin

Des unités aériennes et 44 500 policiers déployés le jour du scrutin

Dans le but de mener à bien le déroulement des élections législatives, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a déployé un vaste plan sécuritaire pour lequel 44 500 policiers seront mobilisés pour sécuriser les centres de vote, c’est ce qu’a annoncé lundi la DGSN dans une conférence de presse à Alger.

La DGSN a décidé de mettre le paquet pour sécuriser les élections législatives, qui se tiendront le 4 mai, en déployant 44 500 policiers qui seront déployés sur les 29 931 bureaux de vote, 4 404 centres de vote, tandis que dans chaque centre de vote des policiers et un surveillant de police seront mobilisés pour informer le Centre de commandement et de coordination de chaque éventuelle infraction.

Les mesures prises par la DGSN pour la sécurisation des élections législatives débuteront 48 heures avant le vote (aujourd’hui) jusqu’au jour du vote, a noté la DGSN.

Sur plus de 25 millions d’électeurs, inscrits pour élire les 462 députés de la septième législature de l’Assemblée populaire nationale (APN) pour un mandat de cinq ans, il était question pour la DGSN de consacrer toute sa force, en engageant un quart de ses troupes afin de mener à bien le déroulement des élections, et surtout d’éviter d’éventuels dérapages.

« Nous allons mettre toutes nos forces sécuritaires, mobilisées dans l’ensemble du territoire national, dans le but d’assurer une bonne couverture sécuritaire pour un bon déroulement des élections législatives, et également pour sécuriser les électeurs et les citoyens en général », a indiqué la DGSN dans un communiqué.

Pour sa part, la Direction des relations publiques de la DGSN a expliqué, hier, lors d’une conférence de presse à l’Ecole supérieure de Police Ali-Tounsi à Châteauneuf, que le plan sécuritaire spécial des élections législatives va entrer en vigueur dès le 2 mai (aujourd’hui), soit quelques dizaines d’heures avant le début du scrutin.

De son côté, l’Unité aérienne de la police mènera plusieurs sorties aériennes, dont l’objectif est de participer à la sécurité des élections et surveiller la fréquence routière. Sur ce plan, plusieurs hélicoptères seront engagés par la DGSN pour mener à bien cette mission.

Dans les grandes villes du pays, là où le nombre des bureaux et centres de vote sont plus importants, les équipes aériennes vont sillonner les alentours afin d’assurer une meilleure sécurisation des lieux.

« Faire participer les unités aériennes, cela nous permettra d’intervenir rapidement dans des situations qui peuvent affecter le bon déroulement du scrutin », a noté la DGSN. D’autre part, la Sûreté nationale n’a pas manqué l’occasion pour annoncer une protection rapprochée des membres de la

Commission nationale de supervision des élections, des observateurs des élections de divers organismes et organisations, nationaux et étrangers, ainsi que les différentes ambassades et ce, selon le territoire de compétence qui dépend de la DGSN.

Sur un autre registre, la DGSN a mis en garde les automobilistes contre le stationnement devant ou aux alentours des bureaux et centres de vote. Des sanctions sévères seront prises contre ceux qui violent cette mesure sécuritaire.

Pour ce qui est du transport et du transfert des urnes, la Direction des relations publiques de la DGSN a assuré, hier, que l’ensemble des mesures ont été prises et que chaque urne sera transférée en présence des forces de police et présidents des centres et bureaux de vote, qui vont accompagner les convois de police.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email