-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Des spécialistes préconisent un plan national de prise en charge des AVC

Des spécialistes préconisent un plan national de prise en charge des AVC

Des spécialistes en neurologie et cardiologie ont appelé à Alger, à la mise en place d’un plan national de prise en charge des accidents vasculaires cérébraux à travers la création de réseaux locaux de soin référentiels.

« Les accidents vasculaires cérébraux doivent être pris en charge rapidement et pour ce faire un plan national doit être mis en place par la création de réseaux locaux de soins référentiels”, ont insisté des spécialistes en neurologie et cardiologie. Le plan national des AVC vise à structurer des réseaux de soins référentiels spécialisés dans le traitement de ce type de pathologie, a indiqué, à cette occasion, le chef de service cardiologie à l’hôpital Nafissa Hamoud, le Pr Djamel Eddine Nibouche.

Pour le spécialiste, la réhabilitation du médecin de famille est aussi essentiel pour l’orientation des malades en vue d’un gain de temps “précieux” dans la prise en charge de l’affection. Il a expliqué à ce titre que le malade doit être soigné dans les quatre heures (golden hours) qui suivent un épisode vasculaire cérébral afin d’éviter les séquelles irréversibles.

Dans le même ordre d’idées, il a rappelé les signes de la pathologie qui sont la paralysie du visage, l’impossibilité de bouger les membres et les troubles de la parole.

En ce qui concerne la fréquence des AVC, une enquête réalisée par la Société algérienne de cardiologie montre une prévalence de 16 cas diagnostiqués chaque jour dans les structures hospitalières de la wilaya d’Alger.

Intervenant sur les structures de soin, la neurologue à l’hôpital Frantz Fanon de Blida, Dr Selma Kesraoui, a appelé à la généralisation d’unités de soins pluridisciplinaires appelées “unités strokes”, à l’instar de celle de Blida, dans l’ensemble des structures hospitalières.

Les unités “stroke” regroupent des médecins de différentes spécialités à savoir des neurologues, des cardiologues, des réanimateurs et des radiologues pour une complémentarité des soins.

En terme de prévention, les spécialistes ont insisté sur une bonne hygiène de vie caractérisée par la réduction de la consommation des aliments riches en graisse, sucre et sel et par la pratique d’une activité physique régulière.

La journée mondiale des AVC a été célébrée, hier au CHU de Blida avec la participation de médecins spécialistes et généralistes de l’ensemble du pays.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email