-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des rassemblements prévus devant les directions de l’Education

Des rassemblements prévus devant les directions de l’Education

Une vague de colère couve chez les enseignants contractuels et vacataires suite à la non-satisfaction de leurs revendications. L’intégration automatique dans des postes permanents et le paiement de leurs arriérés de salaires sont les principales revendications de cette catégorie de travailleurs.

Cela fait plusieurs années qu’ils travaillent en tant que contractuels, attendant vainement leur régularisation définitive telle que promise par les responsables du secteur.

Réuni jeudi dernier, le Comité national des enseignants contractuels et vacataires, affilié au Conseil des lycées d’Algérie (CLA), a décidé de maintenir la pression jusqu’à qu’il y ait une prise en charge « réelle » de leurs préoccupations.
En signe de protestation, les enseignants contractuels et vacataires prévoient, au cours de cette semaine des rassemblements devant les directions de l’éducation, et ce à travers tout le territoire national.

Le président du comité en question dénonce les conditions imposées dans le prochain examen de recrutement qui devrait se baser uniquement sur une épreuve écrite sans tenir compte de l’expérience des candidats. 

Par ailleurs, ce syndicaliste a déploré avec force le retard enregistré dans le paiement des salaires des enseignants contractuels et vacataires qui n’ont pas perçu leurs payes depuis la rentrée scolaire 2014-2015.

Et d’ajouter que « certains enseignants n’ont pas perçu leurs salaires depuis deux à trois ans ». La même source a contesté les contrats à durée déterminée imposés à cette catégorie de travailleurs durant plusieurs années, et qui perçoivent des salaires inférieurs à ceux de leurs collègues confirmés.

Cependant, cette catégorie de travailleurs veut, à travers ce mouvement de protestation, exiger « la possibilité de bénéficier du salaire du congé annuel, comme le stipulent les lois régissant le monde du travail et le versement de leurs arriérés de salaires ».

La plate-forme de revendications des enseignants contractuels s’articule également autour de « la régularisation de la situation des enseignants contractuels et leur intégration, ainsi que l’amélioration de leur situation pédagogique et sociale ».

Pour sa part, le CLA demande la création de 48 000 postes budgétaires pour la rentrée scolaire 2016/2017 afin de répondre aux besoins du secteur, en procédant à l’intégration de tous les contractuels et pré-emploi avant l’organisation de tout concours.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email