-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des progrès palpables

Des progrès palpables

Afin de réduire le taux d’analphabétisme et de contenir rapidement le phénomène, l’adoption de méthodes modernes dans la lutte contre l’analphabétisme est de mise, tout en encourageant les efforts des associations de la société civile.

L’Association algérienne d’alphabétisation Iqraâ qui a fait son bilan, a révélé que le taux d’analphabétisme en Algérie été a réduit à 14% en 2014 contre 22% en 2008, a indiqué sa présidente Aïcha Barki.

Un exploit réalisé grâce aux efforts des instances officielles et des associations de la société civile dans la lutte contre l’analphabétisme. Se basant sur des études réalisées par le Centre national d’études et d’analyses pour la population et le développement (CENEAP), Mme Barki a relevé, lors d’une conférence sur le statut d’utilité publique des associations, que le taux d’analphabétisme a été ramené à 14% en 2014 par rapport à l’année 2008, où le taux s’élevait à 22%. Elle a rappelé que depuis sa création en 1990, son association « a contribué à alphabétiser 1.681.000 citoyens dont 1.543.906 femmes ». 

Le programme d’alphabétisation, de formation et d’intégration des femmes (AFIF) a permis d’alphabétiser, de former et d’autonomiser plus de 23 000 jeunes femmes âgées entre 18 et 35 ans par le renforcement des apprentissages de base, notamment, la lecture, l’écriture, le calcul et la qualification professionnelle pour la réalisation d’activités génératrices de revenus, a-t-elle mentionné.

Ce programme « a permis à de nombreuses femmes à s’intégrer socialement et d’être autonomes quant à leur situation financière par l’accompagnement de différents dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle ou à la création d’activités à travers l’Agence nationale de gestion de micro-crédit », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, Mme Barki a indiqué que l’Association Iqraâ prévoit l’ouverture de classes d’alphabétisation en langue amazighe à partir de l’année 2015. Il faut rappeler que, l’Association Iqraa dispose d’un programme d’enseignement qui permet à des adultes analphabètes d’apprendre à lire, écrire et compter.

L’association sensibilise également les apprenants aux droits de l’homme, à la citoyenneté, la santé, et la protection de l’environnement. Par ailleurs, dans le cadre de partenariat avec des entreprises citoyennes, Iqraâ a mené de nombreuses opérations, telles que la participation à la construction et à l’équipement de l’École d’alphabétisation d’El Khroub (Constantine) en 2009 ou l’inauguration en 2013 d’un Centre d’alphabétisation, de formation et d’insertion des femmes à Temacine (Touggourt).

Il faut dire, que malgré les efforts fournis par l’Algérie-grâce auxquels notre pays est classé sixième dans le monde arabe en matière d’alphabétisation –, le taux d’analphabètes reste un peu élevé. Il est nécessaire aujourd’hui d’évaluer l’impact de la stratégie nationale d’alphabétisation et combler les lacunes. D’autant plus que l’Algérie doit mettre fin à l’analphabétisme à l’horizon 2018, selon les estimations de l’Association Iqraâ.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email