-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des professeurs d’université de Blida réclament des quotas de logements

Des professeurs d’université de Blida réclament des quotas de logements

L’Union nationale des professeurs de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de l’Université de Blida 2  réclame l’attribution de quotas de logements dans les programmes de la wilaya de Blida pour les professeurs d’université.
Le syndicat a convenu lors de sa dernière réunion, tenue dimanche, avec le directeur de l’université la nécessité de faire parvenir toutes leurs doléances aux ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le wali de Blida.
La section syndicale a aussi demandé au directeur de l’université , la reconsidération et l’utilisation des logements vacants.

Interrogé par le Jeune Indépendant, le secrétaire général de la section syndicale, le professeur Saad Toumi,  a affirmé que le directeur de l’université a assuré aux représentants du syndicat qu’il était prêt à organiser une réunion avec le wali au nom du syndicat pour soulever l’inquiétude de la présidence de l’université qui avait précédemment reçu des promesses pour l’acquisition de 1000 logements, mais à ce jour, ces promesses n’ont pas été tenues.
D’ailleurs, le premier responsable s’est exprimé lors de la même réunion sur une récente correspondance envoyée au Secrétaire général de l’Université avec instruction, afin de mettre à jour la liste des bénéficiaires du logement de fonction et vérifier le statut de ceux qui ont été transférés hors de l’université ou sont décédés ou ont démissionné de leurs fonctions, pour que leurs logements soient octroyé à d’autres professeurs.
Il a souligné le fait que des professeurs habitent dans des conditions précaires et dans la promiscuité qui influe négativement sur leur rendement.

Ainsi, lors de la réunion qui a regroupé le président de l’université avec la section syndicale des professeurs, le débat s’est porté sur le dossier de la commission des services sociaux, ainsi que du règlement des retards de la cotisation financière des professeurs.
En ce sens, le directeur de l’université a fait savoir que 14 milliards de centimes avaient été reçus par le ministère des tutelles dans le cadre du budget supplémentaire, se référant à la correspondance du secrétaire général de l’université pour régler l’ensemble des retards financiers pour les professeurs et les employés, qu’il s’agisse de promotions, d’échelons ou de grades différentiels pour des postes supérieurs, ainsi que des heures supplémentaires.

La réunion a également porté sur le dossier des locaux des différents ateliers, au sujet desquels le directeur de l’université a révélé qu’un cahier de charge avait été établi pour leurs locations après que cette procédure ait été annulée, en raison de la crise sanitaire.
Dans le même contexte, la section syndicale a demandé, l’ouverture d’un restaurant pour les professeurs, l’aménagement extérieur et la sécurisation de l’entrée principale du campus, d’améliorer les services Internet et de surveiller les activités des bureaux des associations étudiantes, dont certaines se sont transformés en local de commerce.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email