-- -- -- / -- -- --
Culture

Des prix, une exposition et du chant

Des prix, une exposition et du chant

Lors de la clôture de sa saison artistique et culturelle 2015/2016, ce jeudi 21 juillet, au Palais des Raïs-Bastion 23, la Société des beaux arts d’Alger a proposé une riche exposition des œuvres réalisées par ses adhérents, avant de procéder à la remise des prix durant une soirée récréative animée par un récital de chants du groupe d’opéra Algerian Tenors et de la chorale polyphonique Nagham.

La Société des beaux arts d’Alger est l’une des plus anciennes institutions en Algérie, cette association est créée en 1851.

Aujourd’hui, la Société des beaux arts d’Alger, avec à sa tête M. Mustapa Belkahla, continue de former dans les disciplines artistiques, chaque année, des dizaines de citoyens de tout âge. Pour la clôture de sa présente saison, une remarquable exposition illustre le beau travail de création réalisé par ses adhérents.

Dans la section peinture, chaque participant présente deux tableaux. Nesrine Dahimene est heureuse de pouvoir montrer ses œuvres. Elle est cadre dans la Protection civile et elle est particulièrement fière de suivre les cours à la Société des beaux arts, « c’est pour moi une thérapie et, en même temps, une école de patience ».

Le même enthousiasme apparaît chez Amel Bradaï qui qualifie sa présence à la Société des beaux arts comme un rayon de soleil. Nadine Djaider, professeur de français dans les lycées de Blida a réalisé un magnifique tableau reproduisant un superbe bateau, du temps de la navigation à voile, naviguant en pleine mer toutes voiles dehors.

« Les enseignements que j’ai reçus à la Société des beaux arts, notamment par mon professeur, Mustapha Belkahla, m’ont permis de relever tous les défis. Dans mes tableaux, j’ai réalisé des prouesses artistiques, tout en leur donnant une âme », a précisé Nadine Djaider. Sous la direction de Mezouane, professeur de la décoration sur bois, Leïla Guermaz a elle aussi accompli des performance.

En peu de temps elle a acquis le savoir faire des techniques utilisées dans cette discipline et a réalisé de splendides coffrets, peints dans la tradition du patrimoine algérois. Leïla Guermaz a élargi son talent en s’orientant vers la calligraphie avec une œuvre, aux couleurs apaisantes où elle a allié l’enluminure, la calligraphie et la géométrie.

Des remarquables performances sont réalisées en un temps record, un an à peine de formation sous la direction du professeur Mezouane, par la jeune Rami Belkahla, étudiante en droit. Le talent naissant de cette artiste à l’avenir plein de promesses a permis de réaliser une magnifique œuvre dans la décoration d’un coffre, respectant l’authenticité et la pureté des lignes et des motifs de notre patrimoine civilisationnel algérois.

Cette journée de clôture s’est achevée par la distribution des prix, effectuée par le professeur de musique andalouse Abdelmadjid Boumaza et membre de l’association de la Société des beaux arts d’Alger, aux différentes sections culturelles et artistiques enseignées par cette institution.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email