-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des pertes colossales: Les dégâts du Covid-19 sur les entreprises

Des pertes colossales: Les dégâts du Covid-19 sur les entreprises

L’ampleur de l’impact dévastateur de la pandémie du Covid-19 sur l’économie algérienne s’élargit de jour en jour, plusieurs entreprises algériennes sont frappées de plein fouet par cette crise, dont la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires d’Alger (SGSIA) , cette dernière impactée par la suspension des liaisons aériennes propagation a accusée des pertes financières dépassant les 1,3 milliards de dinars.

C’est ce qu’a annoncé le directeur général de la SGSIA Tahar Allache qui a fait état de pas moins de 1,3 milliards de pertes, soit près de 13% de leurs chiffre d’affaires annuel prévu, assurant que ce chiffre est appelé à augmenter compte tenu de la prolongation des mesures de confinement et la suspension des liaisons aérienne.

M. Allache a expliqué, dans ce cadre, que les revenus de l’établissement avaient reculé d’environ 96% par rapport aux revenus enregistrés au cours de la même période de l’année 2019. Assurant que la société “ne rencontre aucun problème financier ou en matière de gestion”, le même responsable que la SGSIA est “en mesure de gérer confortablement la période de la crise sanitaire pour plus d’une année”.

Dans le cadre des mesures prises par le gouvernement à l’effet de faire face à la propagation de la pandémie de Covid-19, un taux de 99% des vols ont été interrompus, en sus de la fermeture de locaux commerciaux et de magasins de services et les départs en congé des personnels, a-t-il poursuivi.

A ce titre, 60 % des travailleurs ont été mis en congé, soit 1 284 travailleurs sur les 1 700 que compte la société, a ajouté M. Allacha qui précise que 416 travailleurs notamment de l’entretien, de l’hygiène et de l’administration continuent à travailleur normalement.

Dans ce cadre, M. Allache a indiqué que la société verse les salaires de tous les travailleurs qui ont été démobilisés, depuis l’application de la décision du Gouvernement, en plus de la non-perception des loyers des commerces qui ont cessé l’activité, du fait aussi bien de la propagation de la pandémie et de l’arrêt du mouvement de voyageurs.

Autre grande société fortement affectée par la crise du Covid-19, la Société nationale des Transports ferroviaires (SNTF), accuse elle d’un milliard de Da de pertes jusqu’à fin avril, c’est ce qu’a affirmé son directeur général Yacine Bendjaballah.

Ce dernier explique que cette perte colossale représente 50% du chiffre d’affaires de l’entreprise par rapport à la même période de l’année précédente.

Le chiffre d’affaire annuel de la SNTF est estimé à plus de 4 Mds Da provenant du transport de marchandises et de plus de 34,5 millions de voyageurs annuellement à raison de 240 trains/jour en moyenne, a précisé le même responsable.

La valeur des pertes continue d’augmenter quotidiennement, si l’on ajoute les pertes induites par les vols commis contre les structures et les équipements de la société durant la période de confinement, a-t-il souligné.

La SNTF exploite actuellement la période de confinement pour la maintenance des trains et l’aménagement des wagons et des gares pour être prêtes à la reprise du service, directement après le déconfinement, a ajouté M. Bendjaballah. A l’instar des autres sociétés et au vu de la situation sanitaire actuelle, la SNTF a dû accorder un congé exceptionnel à 50% de ses employés notamment ceux de l’administration, avec maintien des travailleurs dans les postes vitaux.

Selon M. Bendjaballah, la société a prévu, dans le cadre de son programme annuel, l’acquisition de plusieurs trains, mais la crise sanitaire qui a frappé la majorité des pays du monde, a directement impacté les programmes élaborés, d’où la nécessité de leur révision.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email