Des palestiniens évacués du Soudan par l'ambassade d'Algérie – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Des palestiniens évacués du Soudan par l’ambassade d’Algérie

Des palestiniens évacués du Soudan par l’ambassade d’Algérie
Le Dr Ashqar

Des palestiniens dont des étudiants ont été évacués par l’ambassade d’Algérie à Khartoum pour les conduire à Port Soudan à 840 km de la capitale soudanaise ou des milliers d’étrangers ont fui la ville suite aux combats qui ont éclaté depuis plusieurs jours entre les Forces armées soudanaises, menées par le général Abdel Fattah al-Burhane, dirigeant de facto du Soudan, et les paramilitaires des Forces de soutien rapide (FSR), dirigés par son adjoint devenu rival, le général Mohamed Hamdane Daglo.

Dans une tribune publiée sur les réseaux sociaux, l’écrivain et chercheur palestinien, le Dr Osama Al-Ashqar, a remercié l’ambassadeur d’Algérie au Soudan, Mourad Isaad , et le consul général pour leurs efforts afin d’évacuer les étudiants palestiniens au Soudan, bloqués à Khartoum.

« Je ne sais pas comment remercier la grande Algérie, ni comment lui être reconnaissant suite à cette main généreuse, en traitant des étudiants palestiniens comme leurs propres compatriotes », a-t-il écrit dans une lettre reprise par des médias palestiniens.

« L’ambassadeur a procédé à prise en charge de leurs besoins après avoir été rassuré que les citoyens algériens avaient été évacués dans le premier bus. Son Excellence l’ambassadeur et le personnel de l’ambassade et leurs familles sont montés dans le deuxième bus à côté de Palestiniens qui étaient bloqués, et dont les zones de résidence ont été ciblées par les tirs. »

Al-Ashqar a souligné que l’ambassade d’Algérie a pris en charge le paiement des frais de l’ensemble des voyageurs y compris palestiniens en dépit du fait que les prix avait doublé dans ces circonstances .

« Je me dresse ici par respect et salut à la République Algérienne Démocratique et Populaire, à son président, M. Abdelmadjid Tebboune, à ses dirigeants, à son peuple, à son ministère des Affaires étrangères, à son ambassade au Soudan, et ses diplomates pour leur noble action. C’est une dette que nous n’oublierons pas envers l’Algérie, pour laquelle nous grandissons dans l’amour et le respect », a-t-il conclu.

Des étudiants de la bande de Ghaza, qui se trouvaient dans la capitale soudanaise, avaient accusé l’ambassade de l’Autorité palestinienne à Khartoum de les avoir abandonnés et de les avoir laissés sous le feu des combats dans des endroits dangereux.

Plusieurs pays avaient évacué leurs ressortissants du Soudan, tandis que d’autres y annonçaient la fermeture de leurs ambassades, en raison des violences sanglantes qui se déroulent à Khartoum et dans d’autres villes depuis le 15 avril.

Suite à la dégradation de la situation sécuritaire, le ministère des Affaires étrangères avait procédé lundi 24 avril à l’évacuation des citoyens algériens et le personnel diplomatique établis au Soudan.

Des bus ont été mis à la disposition des ressortissants algériens pour les évacuer vers Bour Soudan sur une distance de 840 km ensuite par avion vers l’aéroport de Boufarik . Ils ont été évacués au début de l’après-midi de lundi. Les étudiants palestiniens ont quant à eux pris la direction de l’Egypte pour ensuite se rendre à Ghaza.

L’Algérie compte 120 citoyens immatriculées auprès de l’ambassade au Soudan, selon des sources diplomatiques mais le nombre total reste inconnu .

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email