-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des ordinateurs volés au port d’Alger vendus dans des boutiques high-tech

Des ordinateurs volés au port d’Alger vendus dans des boutiques high-tech

Volés récemment au port d’Alger par un réseau de trafic, des ordinateurs haut de gamme, très coûteux sur le marché des high-tech, ont été vendus et achetés plusieurs fois, notamment dans des boutiques spécialisées, et chacun en tirait son profit.

Un réseau très structuré et spécialisé dans le vol des marchandises entreposées dans des conteneurs au port d’Alger vient d’être démantelé par la section des atteintes aux biens relevant de la Sûreté d’Alger, a-t-on appris hier auprès de la direction des relations publiques de ladite entité.

En tout, six malfaiteurs dont deux frères, l’un travaillant comme livreur dans une société d’import-export, ont été arrêtés dans le cadre d’une enquête approfondie menée par les policiers de la section des atteintes aux biens, tandis que 22 micro-ordinateurs haut de gamme ont été récupérés.

Les six mis en cause sont accusés du vol de 22 micro-ordinateurs au port d’Alger, commis par le cerveau du réseau, qui n’est autre qu’un livreur travaillant souvent avec la victime, soit l’importateur. Le livreur en question a été contacté par téléphone par l’importateur qui lui demandait de transporter 1 583 microordinateurs du port d’Alger à El Hamiz.

Ayant travaillé plusieurs fois avec l’importateur, le jeune livreur a planifié de s’emparer des 22 micro-ordinateurs pour les vendre. Il s’est arrêté avec son semi-remorque en cours de route dans un endroit isolé à El Hamiz, a cassé le cadenas fermant les deux portières arrière du semi-remorque, puis s’est emparé des 22 micro-ordinateurs d’une valeur de 300 millions de centimes.

Puis le jeune cambrioleur a appelé son frère sur son portable pour qu’il évacue la moitié de la marchandise vers un dépôt secret. Le frère cadet a donc embarqué avec lui 11 micro-ordinateurs, qu’il a vendus sur le marché des high-tech d’Alger.

Comment la police a pu neutraliser ce réseau ?

Tout a commencé lorsque la victime s’est présentée au commissariat de police pour signaler la disparition de 22 micro-ordinateurs parmi les 1 583 qui devaient lui être livrés

La victime a déclaré aux enquêteurs de la section des atteintes aux biens que les 1 583 micro-ordinateurs étaient entreposés dans un conteneur au port d’Alger, mais qu’en les réceptionnant, il a constatait qu’il en manquait 22.

Les micros volés ont été vendus et achetés plusieurs fois

Se basant sur la marque et les numéros de série des micros volés, les policiers de la section cybercriminalité ont réussi à localiser une annonce parue sur un site web spécialisé dans la vente des appareils électroniques en tous genres, où deux micros de la même marque étaient proposés à la vente par un jeune internaute pour 21 millions de centimes.

En contactant le vendeur, les policiers ont réussi à avoir l’adresse de son magasin à Alger. Une fois sur place, ils ont vérifié qu’il s’agissait bien des micro-ordinateurs volés. Les enquêteurs ont récupéré 5 appareils, tandis que le propriétaire de la boutique a été interpellé.

Lors de son interrogatoire, il a déclaré qu’il s’était procuré les 5 micros auprès d’un ami pour 77 millions de centimes. Très vite, ce second suspect a été arrêté suite à une souricière. Lors de son arrestation, les éléments de la section des atteintes aux biens, ont récupéré l’un des micro-ordinateurs et 79 millions de centimes soigneusement dissimulés dans un sac en plastique.

Lors de son interrogatoire, ce second membre du réseau a livré le nom d’une troisième personne à qui il a remis 6 micro-ordinateurs pour le prix de 66 millions de centimes. Le troisième, qui possède un local de ventes des produits High-Tech sera, à son tour, interpellé par les enquêteurs suite à un mandat de perquisition.

L’ayant arrêté à l’intérieur de sa boutique, les enquêteurs vont très vite récupérer trois autres micro-ordinateurs de la même marque et des mêmes numéros de série que les micros volés.

A son tour, le troisième membre du réseau va dénoncer l’un de ses amis qui, selon ses propos, lui a livré les 3 appareils de haut de gamme. Selon lui, il s’agit du frère du livreur, cerveau du réseau et planificateur du vol.

Ainsi, le frère du livreur a été arrêté suite à une opération menée dans un quartier d’Alger. Lors de son interrogatoire, le mis en cause a avoué qu’il avait récupéré 11 micro-ordinateurs auprès de son frère, principal auteur dans l’affaire. Selon lui, son frère a, cette nuit-là, cassé le cadenas et dérobé 22 micro-ordinateurs avant de remettre un nouveau cadenas pour dissimuler le vol.

Le cerveau du réseau a été arrêté à son tour ainsi que son complice qui s’est chargé de vendre 11 micros restant du « butin ». Les six individus ont été présentés hier au procureur de la République ; l’auteur principal de cette affaire a été mis en détention, alors que ses complices, dont son frère, ont été mis sous contrôle judiciaire, a conclu la Sûreté d’Alger.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email