-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des officiers d’élite pour contrer le terrorisme et le crime organisé

Des officiers d’élite pour contrer le terrorisme et le crime organisé

Afin de faire face au terrorisme et à diverses agressions et actes de criminalité qui menacent les frontières algériennes, plusieurs officiers d’élite y sont affectés chaque année et cela à la fin de leur formation, afin de renforcer le dispositif sécuritaire sur tout le territoire national.

L’Ecole de la Gendarmerie nationale des Issers a organisé hier une cérémonie de sortie de quatre promotions d’officiers, baptisée du nom du chahid Meghraoui Mohamed.

Elle a été organisée sous la présidence du général-major de la Gendarmerie nationale Ahmed Bousteila, en présence de membres du gouvernement, dont le ministre de l’Industrie et des Mines M. Bouchouareb, et le ministre de l’Intérieur, M. Bedoui. Elle vient couronner un cursus fait d’efforts et de sacrifices pour la formation d’officiers « compétents et aptes à exercer leurs fonctions futures avec professionnalisme à garantir en toutes circonstances l’exécution des lois de la République et assurer ainsi la sécurité du citoyen et de ses biens », a indiqué le colonel Rabeh Riah de la Gendarmerie nationale.

Le général-major a passé en revue les promotions sortantes et présidé la cérémonie de remise des attestations et des grades avant d’assister à des exhibitions d’arts martiaux exécutées par des éléments du corps.

Ces promotions, composées essentiellement de 138 officiers de la 18e promotion du cours d’état-major dont des étrangers (Palestiniens, Sahraouis, Mauritaniens et Maliens), de 108 officiers de la 47e promotion du cours de perfectionnement et de 440 officiers des 47e et 48e promotions de la formation fondamentale dont 30 filles et des étrangers (Mauritaniens, Nigériens et Maliens), « viennent renforcer les rangs de la Gendarmerie nationale et leurs éléments seront orientés pour exercer leurs missions dans les différentes unités de la Gendarmerie nationale telles que les unités territoriales, de sécurité routière, les gardes-frontières et les unités d’intervention qui sont réparties sur tout le territoire national ».

Par ailleurs, le directeur de l’établissement a précisé dans son allocution que « l’Ecole de la Gendarmerie nationale œuvre avec abnégation à préparer les cadres capables d’assumer les responsabilités professionnelles liées à leur formation dans un style adapté aux préoccupations et aux attentes de l’institution à leur égard ».

Il est à préciser que ces officiers sont détenteurs de diplômes universitaires et ayant passé avec succès leurs examens de fin de stage devant une commission mixte composée de magistrats et d’officiers de la gendarmerie, a-t-on appris par un communiqué adressé à la presse.

Par ailleurs et dans une brève présentation des bilans d’activités des éléments de la Gendarmerie nationale, le commandement de la Gendarmerie nationale a développé des méthodes modernes mise en place pour faire face aux différentes menaces en développant une sécurité infaillible au niveau de tous les secteurs.

Nous citerons le nouvel outil de sécurité publique « le site internet : ppgn.mdn.dz », mis en place le 06 avril 2015, destiné à recevoir les pré-plaintes et les informations liées à la sécurité publique afin de renforcer le dispositif. 328 plaintes on été enregistrées depuis l’ouverture du site, ainsi que 564 renseignements.

Ces affaires concernent essentiellement des agressions, le terrorisme, la consommation et la commercialisation de drogue. Il est à relever que le terrorisme est en deuxième position dans le classement des renseignements donnés par les citoyens durant ces deux mois.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email