-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des milliers de personnes à Ifri

Des milliers de personnes à Ifri

Ifri était plein de monde jeudi dernier. Des milliers de personnes sont venues des quatre coins du pays pour visiter ce lieu hautement symbolique et s’y recueillir et s’y recueillir.

L’accès à ce lieu était très difficile à cause de la déferlante humaine venue visiter ce mémorial qui témoigne d’une page d’histoire contemporaine de notre pays écrite par Abane, Ben M’hidi, Amirouche, Zighoud, Krim, Ouamrane, Bentobal, …etc. Lesquels ont signé le premier acte de la naissance d’un Etat moderne au milieu d’une guerre d’indépendance où les forces étaient loin d’être égales.

Des milliers de personnes anonymes se sont jointes aux nombreuses délégations des partis politiques, personnalités locales, syndicats, militants de la LADDH, mouvement associatif, scouts, etc. pour célébrer le 59e anniversaire de la tenue du congrès de la Soummam, et surtout se ressourcer dans ce lieu authentique, visiter le musée où sont exposés des objets, photos, etc. témoignant de la guerre qu’ont mené des hommes et des femmes qui ont sacrifié leur vie pour que vive tout un peuple.

Ainsi, on a remarqué le RCD avec sa délégation conduite par le responsable du bureau régional du parti Mouloud Debboub et deux autres responsables nationaux. Ces derniers sont venus se recueillir et déposer une gerbe de fleurs.

Les responsables du RCD se sont fait discrets cette année, contrairement aux années précédentes. Cependant, dans un communiqué de presse le RCD estime que « restituer l’esprit du Congrès de la Soummam, relancer le débat, combattre l’oubli, rendre hommage aux initiateurs, concepteurs et nombreux anonymes qui ont fait la réussite de cet événement, perpétuer le sens de l’honneur et du sacrifice auprès des générations post-indépendance sont les objectifs principaux de notre Rassemblement ». Et d’ajouter : « Le présent des peuples émane de leur Histoire ».

« Oublié, confisqué ou plus grave, détourné, le passé condamne ses peuples à le revivre », soulignent les rédacteurs du communiqué. Pour sa part, le FFS a fait une démonstration de force. Il a mobilisé aussi bien sa base militante que ses cadres locaux et nationaux. Ils sont venus de plusieurs communes de la wilaya et de plusieurs wilayas du pays.

Des centaines de militants du FFS ont convergé en bus et en voitures vers les lieux où les membres de la direction nationale les attendaient au grand complet, Mohamed Nebbou premier secrétaire national et les membres de l’instance présidentielle du parti dont Ali Laskri, Rachid Halat étaient présents aux côtés du président de l’APW de Béjaïa, des députés, maires et élus locaux.

Dans son discours lu à l’assistance, Mohamed Nebbou dira : « La lutte pour l’indépendance nationale reste notre principale référence et source d’inspiration et en ces moments difficiles pour notre pays. » Et d’ajouter : « Notre mission à nous, militants politiques qui inscrivons notre lutte dans le prolongement et la fidélité aux idéaux du 1er Novembre et du Congrès de la Soummam, est de nous y ressourcer constamment et de montrer que la lutte pour la démocratie n’est rien sans la lutte pour un Etat de droit qui en assure le bon fonctionnement. »

Le chef de file du FFS a rendu hommage aux acteurs de la révolution présents, aux historiens et témoins de l’histoire de lutte et de résistance « sans laquelle », dit-il, « nous ne serions rien ».

Pour lui « un Etat de droit n’est pas un Etat au service d’un groupe d’oligarques issus de la prédation des richesses nationales et ne survivant que par l’entretien de la brutalité, de l’opacité, de l’injustice, des monopoles sur la décision autant que sur l’information ».

Il y a lieu de noter aussi qu’une délégation du Front de l’avenir de M. Abdelaâziz Belaïd, conduite par le député Khaled Tazaghart démissionnaire du FFS, et ses camarades qui l’ont rejoint, est venue se recueillir aussi.

La célébration officielle de cette double journée du Moudjahid a eu lieu au carré des martyrs au chef-lieu de Béjaïa, avec la présence des autorités civiles et militaires de la wilaya et la présence aussi d’un directeur central au ministère des Moudjahidins.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email