-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des milliers de motos «non conformes» au code de la route

Des milliers de  motos «non conformes» au code de la route

Chaque six mois, plus de 200 jeunes motocyclistes meurent sur les routes. En plus de la gravité de la situation, beaucoup de ces conducteurs roulent avec des motocyclettes vétustes, pis, sans équipements nécessaires.

C’est la traque aux mauvaises motocyclettes.  Les policiers ont été sommés de venir à bout des motos qui ne répondent pas aux normes exigées par la loi. Du coup, plusieurs milliers de ces engins ont été saisis suite à des opérations de police. La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a annoncé, dans un communiqué rendu public, la confiscation de 8 171 motocyclettes qui ne répondent pas aux normes de sécurité exigées.

Ces petits engins a deux roues, a commenté la DGSN, sont totalement en violation vis-à-vis de la loi et, par conséquent, sont considérés comme un véritable danger non seulement pour la vie de leurs propriétaires, mais aussi pour l’ensemble des usagers de la route. Pour consolider ce constat alarmant, la DGSN a indiqué que 1 183 accidents de la circulation ont été causés par des motos vétustes durant les six premiers mois de l’année en cours.

Ce bilan dévoilé hier par la DGSN a indiqué, par ailleurs, que 4 015 infractions vis-à-vis du code de la route par les conducteurs de motos ont été relevées, ce qui démontre, explique-t-on, que de plus en plus de propriétaires de motocyclettes ne respectent pas le code de la route.

L’excès de vitesse, les dépassements dangereux, la conduite en état d’ivresse, le manque d’expérience, la négligence dans l’utilisation des moyens de sécurité, notamment du casque, sont autant de facteurs ayant été à l’origine de la multiplication des accidents routiers causés par les motocyclettes, explique la Sûreté nationale.

Il faut dire qu’entretemps, le parc motos en Algérie a plus que triplé durant la période allant de l’année 2000 à la mi-2015. Le parc des deux-roues motorisées a surtout augmenté dans les milieux urbains, où les unités de la police enregistrent de plus en plus l’implication des motocyclistes dans des accidents souvent mortels. Aujourd’hui, le parc de motocyclettes est passé à plus de 42 000 unités.

Le prix de la moto a beaucoup favorisé le recours aux deux-roues, car avec seulement 10 à 17 millions de centimes, les jeunes peuvent s’acheter une moto de bonne qualité. Mais, malheureusement, beaucoup d’entre eux font dans l’excès de vitesse, ce qui a entraîné la mort de plusieurs conducteurs.

Certes, des campagnes d’information ont été organisées par la Sûreté nationale et ce, à travers plusieurs wilayas du pays, mais cela n’a pas fait diminuer le taux des accidents routiers impliquant les motos. Autre phénomène inquiétant, la consommation de drogue représente une part importante dans les causes d’accidents de la route impliquant les motos.

D’autre part, l’air bag moto, le casque, la tenue vestimentaire, les gants et les chaussures sont autant d’équipements nécessaires qui sont exigés pour rouler en ville. Toutefois, beaucoup de jeunes conducteurs des deux roues continuent à rouler même sans ces équipements. Ce qui explique, aussi, la hausse des accidents mortels.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email