-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des médecins agressés à l’Est du pays

Des médecins agressés à l’Est du pays

En raison de son engagement sur le front de lutte contre la pandémie de la covid-19, la corporation médicale est depuis plusieurs mois au-devant de la scène médiatique, notamment après les multiples agressions répertoriées à travers diverses structures sanitaires. Ces jours-ci à l’Est du pays, un autre phénomène semble viser des médecins.

Des médecins du secteur privé ont fait l’objet, ces jours-ci, notamment à Souk-Ahras et Constantine, d‘agressions préméditées commises par des groupes maffieux avides de gain facile. La semaine écoulée, la brigade criminelle de la sûreté de wilaya de Souk-Ahras a réussi à mettre la main sur les auteurs d’une agression sur un médecin spécialiste. La victime, un pneumo-allergologue, activant dans la wilaya de l’extrême-Est du pays, a été grièvement blessé à l’arme blanche par la bande de malfaiteurs, composée de quatre personnes,  lesquels avait réussi à emporter la somme de 180 millions de centimes.

Le spécialiste avait été pris en filature par les malfrats au moment où il se rendait chez un promoteur immobilier pour le dépôt de la somme, représentant une avance sur une transaction financière pour l’acquisition d’un bien immobilier. L’agression a eu lieu à quelques dizaines de mètres du domicile de la victime. Les assaillants le toucheront, selon le rapport du médecin légiste au niveau du thorax et de l’abdomen. Ils réussiront ainsi à emporter, non sans résistance de la victime, les 180 millions de centimes, avant de prendre la fuite à bord de deux motocycles, laissant le malheureux gisant dans son sang. Aussitôt  alertés, les éléments de la brigade criminelle ont réussi en un temps record, grâce notamment à l’exploitation des informations et preuves en leur possession, à identifier et à arrêter un des membres du groupe.

Lors de l’interrogatoire, le mis en cause révélera l’identité de ses acolytes qui seront arrêtés aussitôt après. Le groupe a été présenté hier dimanche devant la juridiction territorialement compétente, puis écroué pour notamment, le chef d’inculpation de tentative d’assassinat à l’arme blanche.

A Constantine, trois personnes, deux hommes et une femme ont été arrêtés pour un motif similaire. Agression sur un médecin au sein même de son cabinet. Les faits remontent à la fin du mois de juillet dernier et alors qu’il s’apprêtait à quitter son cabinet, le spécialiste activant au niveau de la localité de Hamma Bouziane, à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya, a fait l’objet d’une agression à l’arme blanche et dérobé d’une importante somme d’argent.

Une enquête ouverte depuis par les éléments de la police judiciaire de la sûreté de daïra de Hamma Bouziane  a permis, en fin de semaine dernière, aux enquêteurs, soit près de deux mois et demi après,  de mettre la main sur le principal auteur, avant que les investigations ne leur permettent d’identifier son acolyte et une troisième personne,  une femme également impliquée dans les faits. Une arme blanche, un sabre, a été récupéré par les policiers.

Présentés hier devant le procureur de la République près le tribunal de Zighoud Youcef, les accusés ont été écroués. Il devront répondre des chefs d’inculpation de constitution d’un groupe de malfaiteurs, dans le but de commettre des délits contre les personnes et leur biens, vol prémédité et agression et blessures volontaires à l’arme blanche.

Le domicile d’un autre médecin, un dermatologue activant au centre-ville de Constantine ville avait aussi fait l’objet, il y a quelques mois d’un vol. Plusieurs objets de valeurs, dont des bijoux, avaient été emportés par les cambrioleurs.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email