-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des logements et des offres d’investissement pour les émigrés

Des logements et des offres d’investissement pour les émigrés

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahab Temmar, a indiqué, vendredi à Paris que pour les 2 247 logements destinés aux membres de la communauté algérienne à l’étranger, il y a eu plus de 16 000 souscripteurs à travers les 24 wilayas de la première opération.

Le nombre total des souscripteurs a atteint 16 535 à travers les 24 wilayas dont 13 963 provenant de notre communauté établie en France, soit 84% de la demande, a-t-il indiqué lors d’une rencontre à l’ambassade d’Algérie en France avec des membres de la communauté algérienne.

La visite du ministre de l’Habitat avec le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, se fera dans quatre villes de France (Paris, Lille, Lyon, Marseille), en vue d’expliquer les mesures décidées par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en faveur de la communauté algérienne à l’étranger. Les deux ministres sont accompagnés des PDG du CPA et de l’ENPI, et du président de la Chambre nationale des notaires.

Le ministre de l’Habitat a encore précisé dans son intervention que le nombre de souscripteurs ayant procédé à la validation de leur choix s’élève à 6 712, dont 5 310 provenant de France, soit 79%.

Les 2 247 logements, répartis à travers les 24 wilayas, sont en cours de réalisation à différents stades d’avancement ou en voie d’achèvement, a-t-il ajouté. Dans le même sillage, Temmar souligne que l’opération vient d’être généralisée à l’ensemble des wilayas, afin d’évaluer la demande qui permettra de « monter de nouvelles opérations » en fonction des « disponibilités foncières et des capacités » de l’Entreprise nationale de la promotion immobilière (ENPI).

Cette opération, lancée le 1er février 2018, concerne des modèles de logementsconçus en fonction des spécificités de chaque région, et sont déclinés en collectif, semi-collectif et individuel avec une typologie F3 (80m2), F4 (100 m2) et F5 (120 m2).

Outre les détails fournis, le ministre a expliqué que parmi les avantages, le souscripteur peut prétendre à un prêt pouvant aller jusqu’à 90% du montant du logement avec un taux d’intérêt bonifié de 3% seulement. Le ministre de l’Habitat a relevé que les procédures administratives ont été réduites « au maximum » puisque le dossier, a-t-il expliqué, ne comporte qu’une simple demande, à la condition de ne pas avoir de bien en Algérie.

Concernant le secteur de l’emploi, le ministre du Travail a rappelé les mesures annoncées par le premier ministre Ahmed Ouyahia, en décembre dernier à Paris, offrant à la communauté algérienne installée à l’étranger la possibilité de créer des entreprises.

C’est ainsi qu’il avait précisé que les jeunes de la communauté algérienne en France qui souhaitent s’installer en Algérie pourront bénéficier des dispositifs d’aide à la création de micro-entreprises. Ces dispositifs, a-t-il expliqué, accompagnent les jeunes de 18 à 35 ans dans plusieurs activités, depuis l’agriculture ou la production de biens et de services, jusqu’à l’ouverture de cabinets de médecins ou de bureaux d’architectes.

Il avait précisé que, tout comme leurs compatriotes résidant en Algérie, les algériens émigrés pourront bénéficier de tous les régimes d’avantages ouverts aux investisseurs nationaux résidents.

Durant ces quatre jours, Zemali aura pour mission de répondre aux préoccupations relatives aux chefs d’entreprise établis en France qui souhaitent investir en Algérie ou créer des micro-entreprises en bénéficiant des différents dispositifs (ANSEJ, ANEM et ANDI). Selon eux, le problème n’est plus au niveau administratif, mais ils voudraient savoir comment faire pour concrétiser leurs apports financiers, sous quelle forme et avec quelle procédure.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email