-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des Libyens, des Marocains, des Maliens et des Ivoiriens interceptés aux frontières

Des Libyens, des Marocains, des Maliens et des Ivoiriens interceptés aux frontières

Les gardes-frontières (GGF) relevant de la Gendarmerie nationale ont réussi à intercepter plusieurs immigrants clandestins dans les quatre coins des frontières du pays, a rapporté la Gendarmerie nationale.

A Alger, Illizi et El- Oued, les GGF ont arrêté huit immigrants clandestins de différentes nationalités, et ce durant la journée d’avant-hier.

Des Libyens, des Maliens, des Ivoiriens et des Marocains ont été interpellés alors qu’ils tentaient de se faufiler à travers le territoire national après avoir réussi à s’infiltrer à partir des frontières, explique la Gendarmerie nationale.

Ainsi, les éléments de la brigade d’Ouled Mendil ont présenté avant-hier, devant le procureur de la République près le tribunal de Koléa (Tipasa), deux sujets marocains pour immigration clandestine. Ils ont été placés sous mandat de dépôt.

C’est lors d’une patrouille que les deux étrangers en situation irrégulière ont été interpellés à la cité El-Soualmiya. D’autre part, lors d’un barrage dressé sur la route reliant Djanet à Tinalkoum (Illizi), les gardes-frontières de Oued Arrikine ont interpellé deux Maliens dépourvus de pièces d’identité, qui se dirigeaient pédestrement de Tinalkoum vers Djanet.

Ils ont été remis aux gendarmes du poste de police judiciaire de Djanet pour enquête. Par ailleurs, les gendarmes de la brigade de sécurité routière de Oued-Allenda (El-Oued) ont remis à la brigade territoriale d’El-Oued quatre immigrants clandestins (3 Libériens et 1 Ivoirien), interpellés le même jour à bord d’un autocar se dirigeant d’El-Oued vers Touggourt. Sur instructions du procureur de la République près le tribunal d’El-Oued, les mis en cause ont été remis aux éléments de la Sûreté de wilaya en vue de procéder à leur refoulement.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email