-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des investissements exemplaires dans la culture, la santé, l’industrie

Des investissements exemplaires dans la culture, la santé, l’industrie

Depuis quatre ans que M. Abdelmamek Sellal est à la tête du premier ministère, la visite de travail effectuée ce dimanche 29 mai à Tizi Ouzou a été la deuxième dans cette wilaya après celle entreprise en 2013. Cette tournée s’est avérée très riche en réalisations de projets d’une part et, d’autre part, elle s’est élargie en un forum fécond, plein d’espoir et d’avenir, pour une relance économique des plus efficaces en cette période où l’Algérie a besoin impérativement de couvrir ses besoins par ses propres initiatives de croissance et ses moyens humains et matériels nationaux.

Abdelmalek Sellal a reçu un accueil chaleureux et enthousiaste de la part de la population et aussi de l’ensemble des autorités civiles et militaires, avec en tête le wali et le président d’APC, les élus des deux chambres, les hauts fonctionnaires de la wilaya, les responsables d’associations et de nombreux investisseurs

Cette visite de travail s’est traduite par un formidable marathon, concentrant en une seule journée, la visite de sites gigantesques dans le domaine de la culture, de la santé, de l’industrie et cela à travers des lieux éloignés du chef-lieu témoignant des réalisations de projets d’investissement, concernant non seulement la ville de Tizi Ouzou même, mais aussi les différents sites de la wilaya.

La bibliothèque principale, un joyau architectural contribuant au rayonnement de la culture nationale et universelle

Tizi Ouzou, ce n’est pas seulement le souci de la croissance économique mais aussi la soif de culture, se manifestant par la défense et la conservation du patrimoine culturel national ancestral. Pour Tizi Ouzou, il est inconcevable que l’évolution économique se réalise au détriment de la culture et de l’identité nationale, privilégiant l’équilibre entre le corps et l’esprit. Cette évolution doit se faire en liaison avec les valeurs culturelles qui ont façonné depuis la nuit des temps les populations de l’Algérie. Cette évolution doit se faire aussi avec l’acquisition du savoir universel et l’appropriation des avancées scientifiques et technologiques du monde d’aujourd’hui.

La nouvelle bibliothèque principale répond à ces exigences. Ce lieu de la culture et du savoir a fait l’objet de la première halte du Premier ministre, démontrant la priorité de l’attachement à la culture et au savoir.

Ses vastes espaces modernes et clairs, aux couleurs apaisantes, sont accueillants et fonctionnels, répondant par leurs normes spécifiques aux standards internationaux, salles de lectures pouvant accueillir dans d’excellentes conditions de confort mille lecteurs par jour, la disposition pour un premier démarrage de plusieurs dizaines de miliers d’ouvrages, une salle réservée à l’entretien des livres, un étage dédié à la tenue de conférences, des espaces pour les scolaires, des salles pour les chercheurs et universitaires, un personnel qualifié, issu pour la plupart de l’ancienne bibliothèque.

M.Abdelmalek Sellal, dans sa visite, n’a pas caché sa satisfaction face à la fonctionnalité de cette nouvelle structure. Il a tenu à préciser et à formuler trois recommadations.

La première concerne les horaires d’ouverture, demandant que ceux-ci soient élargis en dehors des heures de travail pour permettre un plus grand nombre de lecteurs, la deuxième est relative au renforcement du département amazigh, en vue des travaux liés aux recherches de l’académie de la langue amazighe, institution en voie de création, la troisième recommandation est orientée vers le jumelage avec une bibliothèque étrangère « je suggère celle de Paris, dont le directeur est un Algérien natif de Ghardaia et qui se ferait un plaisir d’échanger les expériences avec vous », a déclaré le Premier ministre.

L’extension de l’unité de production pharmaceutique de Oued Aïssi, un partenariat avec le Danois Novonordisk

L’industrie à relancer et à renforcer a été à l’ordre du jour de la visite de M.Abdelmalek Sellal. Lui et la forte délégation qui l’accompagne se sont rendus à Oued Aïssi pour visiter l’usine en place et procéder à l’extension de cette superstructure de production de médicaments pour la traitement du diabète. Ici, c’est un bel exemple du partenariat entre le Danemark et l’Algérie dans la production de médicaments.

M. Jean-Remi Chaveau, business developement director, auprès de Novonordisk explique : « Cette usine actuelle de Tizi Ouzou produit des médicaments pour diabétiques sous forme sèche. c’est-à- dire des cachets pour le premier stade du diabète.

L’extension dont la première pierre est posée aujourd’hui par le Premier ministre permettra de produire sur place les éléments nécessaires à la production du médicament de la première unité.

Nous visons non seulement la satisfaction des besoins de l’Algérie mais aussi l’exportation de ce médicament vers d’autres ».
M. Jean-Remi Chaveau poursuit : « Notre partenariat avec l’Algérie s’élargit avec la réalisation d’autres projets, notamment la coopération avec l’entreprise algérienne Saïdal à Constantine pour la production de l’insuline classique et moderne, ainsi que le lancement à Blida du projet d’assemblage de stylos-injecteurs pré-remplis contenant de l’insuline produite par Saïdal et Novonordisk ».


Inauguration d’une superstructure hospitalière, œuvre de l’investissement privé

Toujours dans le domaine de la santé, la ville de Tizi Ouzou est la première en Algérie à bénéficier de la réalisation d’un super hôpital, fruit de l’investissement privé. Jusqu’à présent, ce secteur privé s’est intéressé à la réalisation seulement de petites structures de santé, des cliniques pour la plupart.

Tizi Ouzou peut s’enorguellir de posséder maintenant un véritable hôpital de grande capacité dédié particulièrement au traitement du cancer Cet hôpital qui porte le nom de Chahid Mahmoudi et d’une capacité de cent-vingt lits possède les équipements de dernière génération pour le traitement de cette maladie. 

« La réalisation de cet hôpital sert d’exemple pour le génie algérien dans le domaine médical et aussi de modèle dans l’acquisition et le maniement d’un matériel hautement sophistiqué » a souligné le Premier ministre au cours de sa visite.

Ce matériel est particulièrement complet dans le domaine de la radiologie.
Dans cet hôpital Chahid Mahmoudi, l’ensemble des opérations de radiologie y est effectué.

Il règne dans cet hôpital un ordre, une discipline et une organisation parfaites. Ce qui est agréable c’est le confort qui y règne pour l’accueil des patients ainsi que les attentions et l’écoute personnalisée du personnel médical. Ici, c’est le royaume des grands espaces peints avec goût de couleurs vivantes, claires et apaisantes

La croissance industrielle en hausse

Tizi Ouzou se caractérise par une croissance industrielle orientée vers la hausse avec l’extensio de nouvelles unités. Témoins les deux entreprises visitées par le Premier ministre dans sa tournée de ce dimanche 29 mai.

« Notre entreprise affiliée au secteur public, très rentable, ne cesse de faire des bénéfices depuis sa création en l’année 2003, » confie un cadre de l’entreprise des industries électrotechniques Epe, Electro-industries, Spa, spécialisée dans la production de transformateurs électriques.

Cette imposante usine fabrique, en plus des tranformateurs de tout type, des moteurs électriques complets pour les divers usages. Son carnet de commandes est toujours plein et c’est pourquoi cette Epe vise à un projet d’extension, aussi bien pour les besoins locaux que pour l’exportation.

La visite du Premier ministre a été l’occasion de faire dévoiler son plan de développement pour l’extension de capacités par la production de transformateurs de grande puissance.
Cette remarquable rentabilité s’est illustrée par l’activité en hausse de la briqueterie industrielle Amraoua, située à quelques kilomètres du chef-lieu de wilaya, à Tala Athmane exactement.

Cette briqueterie modèle a un projet ambitieux d’extension, réalisé uniquement avec ses fonds propres. Le propriétaire de cette unité industrielle du secteur privé a mis à profit cette visite du Premier ministre pour demander moins de bureaucratie.

C’est d’ailleurs ce grief qui a été le plus évoqué dans la réunion que M.Abdelmalek Sellal a eu en fin de tournée, au cours d’un dialogue direct et franc avec les investisseurs de Tizi Ouzou. Le Premier ministre leur demandé plus d’initiatives étant donné les capacités gigantesques naturelles et humaines de la région.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email