-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des hommes d’affaires tunisiens le 31 mai à Alger

Des hommes d’affaires tunisiens le 31 mai à Alger

Les relations économiques entre Alger et Tunis sont en train de s’élargir de plus en plus malgré une situation sécuritaire assez difficile en Tunisie.

L’attentat terroriste perpétré le 18 mars ayant ciblé le Musée de Bardo, à Tunis, est l’une des raisons pour lesquelles les chefs d’entreprises tunisiens veulent investirent en Algérie afin de booster leur chiffre d’affaires. L’ambassade de Tunisie et Tunisia Export sont en train de préparer une grande mission économique qui aura lieu le 31 mai prochain à Alger. L’Hôtel Hilton abritera, pendant deux jours, un grand débat entre les hommes d’affaires tunisiens et algériens pour trouver des opportunités d’investissement en Algérie.

Selon les organisateurs de ce prochain évènement, en l’occurrence « The Graduat » algérien, plusieurs hommes d’affaires tunisiens accompagnés par des directeurs des grandes écoles tunisiennes seront à Alger. L’objectif de cet évènement, ajoute « The Graduat » est de chercher des opportunités d’investissements en Algérie, notamment sur le plan économique ; tandis que des contacts avec des grandes écoles et universités algériennes seront aussi établis.

Aussi, le 1er juin prochain, les hommes d’affaires tunisiens s’envoleront vers la capitale de l’Ouest du pays, Oran, dans le but de participer à un important Salon d’investissement.
Par ailleurs, ce grand intérêt porté par les chefs d’entreprises et les hommes d’affaires tunisiens pour Alger, témoigne de la grande nécessité financière à laquelle nos voisins tunisiens aspirent. Sur ce plan, il est impératif de rappeler qu’après la « révolution du Jasmin, qui remonte au début de l’année 2011 – avec le renversement de l’ex-régime tunisien Ben Ali -, les Tunisiens avaient, durant toute cette période, vécu une période difficile. A commencer par l’apparition du phénomène de terrorisme.

Ceci dit, durant ces quatre dernières années, la Tunisie a enregistré une série d’attentats terroristes perpétrés par des groupes armés affiliés à Al Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi) et l’autre phalange Okba Ibn Nafaâ. Depuis, de grandes figures de la scène politique tunisienne ont été assassinées : Chokri Belaid et Mohamed Barhmi, le 10 février et 25 juillet 2013. Par la suite, des embuscades ont été tendues aux soldats, gendarmes et policiers tunisiens faisant des dizaines de morts.

Mais, les attentats les plus sanglants ayant engendré un lourd fardeau pour le tourisme tunisien ne sont autres que ceux perpétrés contre les touristes occidentaux. Surtout le dernier attentat criminel qui avait visé, rappelons-le, le musée du Bardo en plein cœur de Tunis, et qui avait fait 22 morts dont 20 touristes étrangers, français, allemands, espagnols Cet attentat avait replongé les Tunisiens dans psychose.

Juste après, voire quelques jours après cet horrible attentat criminel, les forces spéciales tunisiennes avaient répliqué en abattant sept dangereux terroristes, dont un Algérien ayant participé à l’attaque contre le Musée du Bardo.

En revanche, quatre jours après, les terroristes ont ressurgi en assassinant quatre soldats tunisiens, suite à une embuscade meurtrière menée au Sud de la Tunisie.

Face à cette situation sécuritaire fragilisée par le retour du terrorisme, les hommes d’affaires tunisiens sont en train de chercher leur salut sans d’autres cieux. La solution, pour eux, c’est l’Algérie. En plus d’être un pays voisin, l’Algérie est aussi un grand espace d’investissement prometteur.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email