-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des gendarmes experts à la rescousse des sections de recherches

Des gendarmes experts à la rescousse des sections de recherches

Submergée par le nombre important des rapports d’enquêtes préliminaires et flagrants délits, la Section de recherche de Bab Djdid relevant du Groupement de la Gendarmerie nationale d’Alger, elle qui est déjà derrière l’aboutissement de grosses affaires de corruption ayant permis l’arrestation de grandes figures politiques issues de plusieurs gouvernements ainsi que des hommes d’affaires, de détournement des fonds publics et autres caractères similaires, notamment le crime économique, a renforcé ses rangs par l’arrivée d’un renfort de taille constitué de gendarmes experts hautement qualifiés.

“A la fin 2019, la Gendarmerie nationale a établi une liste comprenant 400 496 rapports d’enquêtes préliminaires et flagrants délits, dont 204 254 affaires à caractère de crime économique ont été traitées durant lesquelles 201 160 personnes impliquées furent arrêtées”, selon un bilan des activités des gendarmes de l’année 2019, dévoilé ce dimanche par le Directeur de la sécurité publique et de l’emploi, le Colonel Abdelkader Rouba.

Cette décision de renforcer les Sections de Recherches prise par le Haut commandement de la Gendarmerie nationale a été capitale, car elle va permettre de lancer des enquêtes qui sont en attente, tout comme elle va donner un grand souffle aux enquêteurs déjà mobilisés sur plusieurs pistes, et enfin elle permettra l’accélération des investigations dans des affaires criminelles, notamment la corruption.

La corruption, le faux et usage de faux, le transfert illégal des devises, l’escroquerie, le détournement des fonds publics, le trafic des faux billets de banque mais aussi la contrefaçon et l’évasion fiscale, font partie des rapports d’enquêtes préliminaires et flagrants délits établis par la Gendarmerie nationale au cours de l’année passée.

Et durant la même année, 10 307 mandats de perquisition des domiciles et autres lieux ont été exécutés par les différentes brigades de la Gendarmerie nationale issues des 48 groupements du territoire national.

Cette cadence infernale menée depuis plus d’un an déjà par les enquêteurs de la Gendarmerie nationale dans le traitement des milliers d’affaires criminelles, explique aussi la hausse vertigineuse de plusieurs fléaux tels que le crime économique, la corruption ou le détournement des fonds publics constatés durant l’année 2019.

Aujourd’hui, la lutte contre la corruption, à travers les enquêtes et les arrestations, est devenue primordiale pour la Gendarmerie nationale ; cette noble institution sécuritaire est plus que jamais décidée à venir à bout des nombreuses affaires criminelles qui ont tant affecté l’économie nationale et bien au-delà.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email