-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des épreuves jugées abordables

Des épreuves jugées abordables

Les épreuves partielles du baccalauréat 2016 se sont poursuivies hier. Au programme, l’examen de sciences de la vie pour la filière des sciences expérimentales, et la philosophie pour la filière gestion. Les deux épreuves ont été jugées abordables par les candidats. 

Pour la filière gestion, « le sujet de philosophie était abordable », selon nombre de candidats. Ces derniers estiment néanmoins que cette épreuve était plus difficile que celle de la première session. C’est le cas de l’une des candidates rencontrées à la sortie du centre d’examen Ibn Ennas, à la place du 1er-Mai, l’air satisfait, qui a affirmé s’être « bien débrouillée » à l’examen.

« Il est vrai que le sujet de philosophie était plus difficile que celui de la session ordinaire, mais il était toutefois abordable et à la portée des candidats », a indiqué notre interlocutrice. Et d’ajouter : « J’ai pu travailler à l’aise et j’espère que le résultat sera à la mesure de mes efforts. » Malgré la fatigue et une certaine démotivation chez les candidats à cause de la réorganisation du bac durant les jours de ramadhan, ces derniers s’accrochent, souhaitant décrocher leur diplôme.

C’est le cas de Nazim qui confie être fatigué et épuisé. « Nous avons tout donné lors de la première session. Maintenant, nous comptons juste sur la chance », a-t-il révélé. Cependant, même si repasser les épreuves est une deuxième chance pour certains candidats, réviser n’est pas toujours évident, notamment avec tout le stress qui a résulté de la première session. « Je me sens épuisé après la fin de la première session, je n’ai pas pu reprendre les révisions. Je compte sur ce que j’ai révisé la première fois », confie une autre candidate. 

Il faut dire que la fuite des sujets lors de la session précédente a eu un impact très négatif sur l’ensemble de la famille éducative, et pas seulement sur la crédibilité du bac. Les plus touchés restent les candidats qui n’acceptent toujours pas le fait de repasser les épreuves.

Pour rappel, 555 177 candidats sont concernés par les épreuves partielles qui se déroulent du 19 au 23 juin après les fuites de sujets de la session de mai (29 mai-2 juin). Il a ainsi été décidé de refaire les épreuves pour cinq filières, à savoir les sciences expérimentales (7 matières), les maths, les maths techniques et la gestion-économie (4 matières) et enfin les lettres et langues étrangères (1 matière).

24 CEM et 26 lycées abritent les épreuves supervisées par 4 463 encadreurs dont 50 chefs de centre et 105 observateurs. Pour la direction de l’éducation d’Alger-Est, 10 374 candidats scolarisés et 5 686 candidats libres sont concernés par les épreuves partielles et passent les examens dans 40 centres.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email